​ FPI – Le camp Affi recadre Assoa Adou, “un dissident sans titre, ses propos n’engagent que lui”

Dans un communiqué dont Poleafrique.info a eu copie ce samedi 12 janvier, la direction statutaire du FPI dirigée par Pascal Affi N’Guessan, dénonce les fréquentes sorties du ministre Assoa Adou sous le titre de secrétaire général de ce parti politique.

«Depuis quelques semaines, M. Assoa Adou, ancien membre de la direction du FPI, tient des propos, relayés par des médias nationaux et internationaux, qui tendent à semer la confusion à propos de la présidence et des dirigeants du parti », lit-on dans le document signé de Agnès Monet la secrétaire générale. Selon la collaboratrice de Affi N’Guessan, qui tient à faire une mise au point, le mis en cause Assoa Adou, « n’est plus membre de la direction du FPI depuis 2011. C’est un « dissident » depuis 2014. Aucun organe du FPI ne lui reconnait le titre de Secrétaire Général dont il se prévaut. En conséquence, ses propos n’engagent que sa personne ».

Agnès Monet souligne en outre que le FPI son parti a pour président l’ex-premier ministre Pascal Affi N’Guessan. « M. Pascal Affi N’Guessan est le président du FPI depuis le congrès de juillet 2001, il y a 17 ans. Il a été réélu à ce poste au congrès des 27 et 28 juillet 2018 pour un nouveau mandat de 5 ans par 99,8% des 4500 congressistes votants. Sous la bannière du FPI, Pascal Affi N’Guessan a été élu député en 2016 et président du Conseil Régional du Moronou en 2018 », précise-t-elle. Ajoutant qu’elle occupe le poste de secrétaire général.   

Par ailleurs, Agnès Monet précise que selon le fonctionnement de son parti, « le congrès du FPI, organe suprême du parti est convoqué par le président du parti (article 27 des statuts de 2001). Or, en dehors du congrès de juillet 2018, aucun autre congrès n’a été convoqué par le président du parti depuis 2001. Le FPI n’a tenu aucun congrès ni à Mama ni à Moossou. Ce sont des dissidents qui se sont rassemblés en ces lieux. Pas plus. Leurs proclamations n’engagent pas le FPI », dénonce-t-elle dans cette “mise au point” avant d’inviter au respect de « cette vérité élémentaire ».

Richard Yasseu

Source : rédaction Poleafrique.info 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *