Bin-Houyé- Jacqueline Gueu passe le témoin, ” voici ce que j’ai fait depuis Miremont”, le nouveau maire promet se mettre au travail

Elle aura passé cinq à la tête de commune de Bin-Houyé (ouest), de 2013 à 2018. Jacqueline Gueu, l’une des deux femmes maires de la région du Tonkpi a rendu le tablier à l’issue des élections régionales et municipales du 13 octobre 2018. Récemment, elle a passé le flambeau à Memun Narcisse en présence du corps préfectoral et de nombreux administrés.
 
J’ai fait des démarches pour que mon successeur qui est un produit de L’UDPCI revienne à la maison et soit le candidat unique. Mais malheureusement Dieu en a décidé autrement. Je suis ravie qu’il soit là et je me mets à sa disposition. Je suis fille et native de Bin-Houyé. Je reste préoccupée par le développement de ma localité>>, a indiqué Jacqueline Gueu. 
 
<<Je pars fière et soulagée avec plus de 2000 personnes installées dans la cacaoculture et la caféculture>> a-t-elle poursuivi. Pour elle, son action va dans le sens des ambitions du chef de l’État. <<Le président de la République a dit qu’il créerait un million d’emplois. Ces emplois ne consistent à ce que les gens se retrouvent dans des bureaux. Nous avons la masse paysanne qui est en grande partie déscolarisée. Je suis la seule élue, maire à avoir réussi à installer un nombre aussi important dans ce domaine, dans le Tonkpi>>, a insisté la désormais présidente d’ONG. Poursuivant, Jacqueline Gueu, dit laisser des traces indélébiles avec la réalisation d’une trentaine de projets. <<Mes traces sont là et ce sont plusieurs projets réalisés. Je peux citer entre autres, la réhabilitation de l’Epp  yagotouo, le bac de dohouba pour relier le Libéria et la Côte d’Ivoire, l’autonomisation de 225 femmes  installées par ONU FEMMES sur demande de la mairie, 4 groupements de femmes appuyés par la mairie pour leur autonomisation, la réhabilitation de la mairie de Bin HOUYE, l’installation de l’IFEF( institution de formation et d’éducation féminine) et la Construction du bâtiment de la petite enfance>>, a-t-elle énuméré. A toutes ces actions, Jacqueline Gueu, se réjouit d’ <<avoir déclaré les travailleurs à la CNPS, ce qui ne l’était pas depuis le temps de Auguste Miremont. Nous avons travaillé à l’augmentation de notre budget d’investissement qui est passé d’une trentaine de millions à plus de 80 millions>> 
Le maire élu de Bin-Houyé, s’est félicité de l’esprit de grandeur de la maire sortante. Non sans promettre de se mettre au travail. <<Je suis heureux de l’esprit qui a prévalu au cours de cette passation. Beaucoup est à reprendre à cause de la crise que nous avons connue dans oublier la guerre du Liberia avec ses conséquences collatérales. Nous allons travailler pour les questions d’infrastructures scolaires et d’appui aux populations agricoles. Nous allons travailler aussi pour rendre notre environnement vivable>>, a promis le nouveau maire.
 
Olivier Dan Correspondant Ouest
Source: rédaction Pôleafrique.info
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *