Bouaflé- 9 coupeurs de route mis aux arrêts par les gendarmes

Une grande opération de lutte contre les coupeurs de route, lancée depuis le 30 janvier dernier  par la Gendarmerie Nationale, a permis de mettre le grappin sur un gang de coupeurs de route qui opérait sur les routes.

Neuf (09) personnes interpellées, deux fusils de type kalachnikov, 238 munitions de kalachnikov et  03 chargeurs ont été saisis par les fins limiers de la maréchaussée ivoirienne dans un domicile à Bouaflé. Tel est le beau coup de filet opéré par les hommes du Général Alexandre Apalo Touré, commandant supérieur de la Gendarmerie nationale.

C’est un très beau coup de filet que la Gendarmerie nationale vient de réaliser à Bouaflé, au cours de la soirée du 7 février dernier, dans le cadre de la lutte contre les coupeurs de route. 

Exploitant les renseignements en leur possession, les gendarmes ont mis la main sur huit (08) de ces individus, au moment où ils se préparaient mystiquement pour mener des attaques sur les axes Bouaflé-Zuénoula et Bouaflé-Issia. Surpris dans leur « chapelle », ils ne mettent pas de temps pour passer aux aveux en confessant le nombre d’attaques déjà commises ou en projet de commission. Après leur confession, le neuvième élément de la bande est quant à lui interpellé dans la localité d’Angovia.

Cette belle opération menée par les hommes du Général de brigade Alexandre Apalo TOURE, Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale s’inscrit dans le cadre du renforcement de la lutte contre les coupeurs de route dans les départements de  Bouaflé, Vavoua, Duékoué et Man. Cette opération dénommée « HIPPOPOTAMUS » continue de porter des fruits avec des interpellations de coupeurs de route à Zoukougbeu, Duékoué et une saisie d’arme à Vavoua.

Entre embellissement du cadre de travail et renforcement des capacités de ses hommes, le Général Alexandre Apalo Touré a redonné un dynamisme à sa troupe qui au fil des jours, s’emploie à rassurer avec des interpellations, saisies de drogues et d’armes, démantèlement des réseaux de bandits. Chaque jour qui passe voit la peur changer de camp.

Adam’s Régis SOUAGA avec Sercom Gend.

Source: rédaction Pôleafrique.info

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *