Chaire UNESCO “Eau, Femmes et Pouvoir de Décision”- 33 experts et expertes pour faire la promotion du genre

C’est une première dans le monde. La Côte d’Ivoire est le premier en Afrique et au monde à avoir des expertes et experts en ingénierie du Genre. La première promotion des experts et expertes en ingénierie du Genre a fait sa sortie ce samedi 08 décembre 2018 au cours d’une cérémonie dénommée de collation des experts et expertes en ingénierie de genre de la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décision » à l’immeuble CRRAE-UEMOA au Plateau.
 
 
Ils sont au nombre de 33 dont 24 femmes qui ont, au cours d’une cérémonie ergonomique reçu leur diplôme de fin de formation. Après 9 mois d’apprentissage, ces spécialistes de la question du Genre sont désormais aptes à débattre et à trouver des palliatifs aux problématiques relatives au Genre. Ces nouveaux experts ont reçu le mot d’ordre de leur patronne ce samedi 08 décembre, « je vous envoie en mission, allez-y à la conquête du monde pour faire la promotion du genre ».  Ce sont là, les mots d’ordre de celle qui est à l’initiative de ce programme de formation. Il s’agit de la Ministre Euphrasie YAO, conseillère spéciale du Président de la République en charge du Genre et Coordinatrice du Compendium des Compétences féminine de Côte d’Ivoire.
 
Cette première promotion d’experts et d’expertes en ingénierie du Genre a eu pour parrain le vice-président de la chambre des commerces et d’industrie de Côte d’Ivoire, Nabil Razene. Il a félicité les récipiendaires et les a encouragés à mettre en pratique sur le terrain ce qu’ils ont appris. « Vous êtes unique en Afrique et dans le monde. Vous avez donc une lourde responsabilité. » a-t-il déclaré. Il s’est aussi engagé à accompagner l’initiatrice du programme, Euphrasie YAO, dans son combat pour la promotion du Genre afin de lutter contre les inégalités entre l’homme et la femme dans la société. 
 
Ces 33 récipiendaires qui sont désormais des experts et expertes ont été formés par des universitaires ivoiriens et des conférenciers internationaux sur la question du Genre. Ils sont tous des travailleurs du secteur public et privé. Ils ne se sont pas un instant laissés décourager malgré plusieurs anicroches car ils devraient concilier le travail et les cours du soir. « C’est 9 mois de stress, de fatigue, de devoir, de travaux dirigé, mais malgré tout ces facteurs, nous n’avons pas jeté le tablier », a indiqué la présidente des récipiendaires, Assi Assi KOKO. Ces experts de haut niveau seront capables d’accompagner les gouvernants dans l’atteinte de leurs objectifs de développement durable et dans l’amélioration des indicateurs en matière du Genres.
 
Il faut noter que le Genre est un programme, une stratégie pour lutter contre les inégalités sociales dans tous les domaines. La Côte d’Ivoire et l’Afrique peuvent désormais compter sur ses experts et expertes pour la prise en compte effective de la problématique du genre. Ce programme de formation initié par la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décision » se poursuit et toutes personnes intéressées et engagées pour la promotion du Genre peuvent s’inscrire. Pour la deuxième promotion, les inscriptions ont commencé et se font à la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décision » à Cocody Faya.
 
DIANE Drissa, stagiaire 
Poleafrique.info
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *