Conseil de l’Entente- Une tour de « l’Entente » pour renflouer les caisses, les experts en travaux à Abidjan

Le Comité des experts du Conseil de l’Entente est en réunion à Abidjan pour passer en revue la « Présentation de Politiques de mobilisation de ressources pour financement de projets, le projet de construction de la tour Entente à Abidjan et la réforme de présentation des états financiers » conforme aux autres organisations sous régionales.

Selon quelques indiscrétions, une tour dite de l’Entente devrait, si le projet est validé, être construite par le Conseil de l’Entente à Abidjan afin de bénéficier d’au moins 600 millions FCFA mensuel d’entrée de devise afin de soulager les caisses de l’organisation sous-régionale.

« La construction de la Tour Entente est un projet très important pour le conseil de l’Entente. Au sommet de Niamey, les Chefs d’Etat avaient demandé au Conseil de trouver des sources alternatives de financement d’où l’idée de la tour au siège ici à Abidjan. Les contributions des Etats membres sont là mais c’est insignifiant par rapport aux activités que mène le conseil de l’entente et se baser sur les contributions des Etats s’avère insuffisant » a indiqué Anaté Koumé Allo, Directrice de l’Intégration au ministère des Affaires Etrangères du Togo, présidente du comité des Experts, évoquant ce projet.

Les activités du Conseil de l’Entente, organisation sous-régionale méconnue par l’ensemble des populations du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Togo et du Niger créée en 1959 sont « nombreuses »  à en croire la présidente du comité des experts. Ainsi, « Sur le plan politique, le conseil de l’Entente envoie des observateurs dans les pays membres à l’occasion d’élections, législatives ou présidentielles. C’est le cas du Togo il y a quelques semaines. Au plan économique, le Conseil de l’Entente fait en sorte de soulager les populations en leur apportant des appuis financiers dans la construction de projet rizicole, en investissant dans des dispensaires, des puits et l’électricité dans des villages reculés » a-t-elle assuré.

Anaté Koumé Allo a indiqué que cette 4è réunion extraordinaire sera l’occasion de « revoir les contours du projet Tour de l’Entente avec le cabinet » qui porte le projet. Il s’agira aussi pour les experts d’élaborer un rapport financier qui tienne compte des réformes auxquelles sont assujetties les autres organisations sœurs.

A l’ouverture de la séance d’Abidjan qui ne verra pas la participation des ministres des pays membres, le Secrétaire Exécutif, l’ivoirien Patrice Kouamé a souhaité « la paix » dans les Etats membres. La présidente du comité des experts a demandé une prière à Dieu afin « d’éradiquer tous les maux dont souffrent nos pays et surtout le terrorisme auquel le Burkina Faso fait face. »

Cette 4è réunion extraordinaire prend fin ce jour.

Adam’s Régis SOUAGA

Source : rédaction Pôleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *