Culture/Musique- Le FEMUA 12 lancé, plusieurs œuvres sociales prévues, Gagnoa annoncé en clôture

Le festival s’internationalise et innove chaque année. Le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumanbo (FEMUA) 2018, a certes été une réussite mais celui de 2019 s’annonce encore plus riche. La présentation de l’événement s’est faite ce jeudi 14 mars à la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody. Plusieurs artistes nationaux et internationaux sont attendus. Le Burkina Faso est le pays à l’honneur.

Les ivoiriens pourront vibrer au rythme des musiques urbaines comme c’est le cas chaque année au cours du FEMUA 2019, qui se tiendra du 23 au 28 avril prochain. La 12ème édition s’articulera autour du thème « Genre et Développement ». Il s’agit de sensibiliser contre les violences faites au genre. Les organisateurs veulent éveiller les consciences et appeler à plus de responsabilité dans une société où les droits de la femme sont souvent foulés au pied.

Le commissaire général de l’événement Salif Traoré, dit A’Salfo du groupe Magic System a présenté les différentes articulations de ce rendez-vous musical. Des actions sociales, des activités sportives, scientifiques et des concerts, seront organisés à Abidjan, mais aussi à Gagnoa, ville choisie pour cette 12èmeétape.

« Comme chaque année nous essayons de faire mieux que la fois précédente. Alors cette année l’accent sera encore mis sur le social. La ville de Gagnoa a été choisie cette année simplement parce que nous devons y inaugurer une école. Et donc cette ville accueillera la clôture de l’événement. Nous allons aussi inaugurer un centre d’accueil pour orphelins de Bingerville. Mais avant il y aura plusieurs activités, des panels et surtout des concerts tous les jours avec 50 artistes en attraction dont 8 internationaux. Nous avons voulu respecter la parité entre hommes et femmes, au niveau des 16 artistes du concert géant, eu égard au thème de cette année. Plus de 200.000 festivaliers sont attendus » a expliqué le magicien.

Un pays sera invité à exposer lors de ce FEMUA 12. Il s’agit du Burkina Faso. Sango Abdoul Karim, ministre de la culture et des arts de ce pays était présent. Il assure que tout sera mis en œuvre pour la participation effective des étalons à cette fête.

« Il était important que j’honore cette cérémonie de ma présence. Magic System est un groupe très apprécié au Burkina Faso. Et chaque fois que nous avons eu besoin d’eux pour un événement, ils ont répondu présent. Je me rappelle qu’une fois, ils étaient obligés d’annuler un événement pour prendre part à une cérémonie au Burkina. Nous sommes donc heureux de les accompagner à notre tour et promettons proposer une belle exposition » a réagi le ministre burkinabè.

Le ministère ivoirien de la culture et de la francophonie apporte aussi son soutien aux organisateurs. Le ministre Maurice Kouakou Bandama a appelé à la mobilisation autour de l’événement pour une réussite totale. Selon lui, « le FEMUA est le seul festival en Afrique porté par des artistes. Il est donc important de l’accompagner afin que les œuvres sociales qui l’accompagnent, soient pérennes » a-t-il recommandé.

Eric Coulibaly

Poleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *