Défense / Centenaire de la première guerre mondiale- Hamed Bakayoko salue la bravoure des anciens combattants

Ils sont 1002 anciens soldats répertoriés et parmi eux, 800 participeront aux festivités de commémoration du centenaire de la fin de la première guerre mondiale le 11 novembre prochain à Paris. Mais avant le départ, le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, a reçu leur association à son cabinet, ce mercredi.

La rencontre d’échange s’est transformée en causerie, tellement le pensionnaire de la Défense, voulait apprendre d’avantage sur la bravoure de ces hommes, qui ont su hisser le drapeau ivoirien, pendant les années de guerre. Les rescapés de la guerre d’Algérie ou encore d’Indochine en 1954, ont été reçus par le ministre Hamed Bakayoko à son cabinet. Il était question pour ce dernier de leur accorder une oreille attentive au moment où la France s’apprête à commémorer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale en 1918.

« La Côte d’Ivoire vous est entièrement reconnaissante. Le 11 novembre prochain, je serai à Paris pour les festivités du centenaire de la première guerre mondiale et je me suis dit, que je ne devais pas entreprendre ce déplacement sans préalablement vous rencontrer. Vous avez beaucoup fait pour le pays et pour la France. Votre parcours et votre bravoure doivent nous servir d’exemple pour aller de l’avant. Vous êtes l’illustration vivante du don de soi. Pour cela, je verrai le chef de l’Etat Alassane Ouattara afin de vous venir en aide car je sais que les doléances sont nombreuses. Cette rencontre est donc une causerie et non une cérémonie officielle » a lancé le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko.

Pendant la première guerre mondiale de 1914 à 1918, 18790 soldats ivoiriens ont été enrôlés. 3467 sont morts sur les champs de bataille et 763 portés disparus. Selon l’association des anciens combattants, 1002 soldats encore en vie, ont été répertoriés. Le capitaine Koné Lessongui, porte-parole cette plateforme, se dit reconnaissant de l’initiative du ministre Hamed Bakayoko.

« Il y avait 200 000 tirailleurs. Et parmi eux, plusieurs ivoiriens. Nous avons versé notre sang pour l’Europe. Vous savez aussi que nous autres survivants avons eu beaucoup de chance car les guerres auxquelles nous avons pris part ont fait plus de 7 millions de morts. Cela nous amène à apprécier le geste du ministre, qui a souhaité nous rencontrer. Nous voulons juste que l’Etat de Côte d’Ivoire se penche sur notre cas et nous prenne en charge car nos émoluments actuels ne peuvent nous permettre de finir tranquillement nos vies et surtout bien élever nos petits enfants » s’est-il exprimé.

Hamed Bakayoko a promis répondre favorablement à toutes ces préoccupations. Rappelons juste que le plus jeune de ces anciens combattants a 78 ans et le plus âgé, 97 ans.

Éric Coulibaly

Poleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *