Développement économique – Des jeunes africains proposent le modèle de la route de la soie chinoise

S’inspirer du modèle chinois et le reproduire pour le développement du continent africain, c”est le sens de la table ronde organisée ce jeudi 17 janvier à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody par le Congrès international des jeunesses d’Afrique et de Chine (CONIJAC). C’était au tour du thème “ La nouvelle route de la soie, quelles perspectives pour les économies africaines“.
 
La route de la soie, fer de lance du développement de la Chine peut-elle être profitable à l’Afrique ? Des jeunes africains en sont convaincus. Réunis au sein du Congrès international des jeunesses d’Afrique et de Chine (CONIJAC), ils ont organisé ce jeudi une table ronde sur la question. Pour les initiateurs de cette activité, il s’agit principalement de contribuer à accroître les échanges à tous les niveaux entre le continent africain et la Chine. A cette rencontre de réflexion, diplomates chinois, universitaires ivoiriens ainsi que des étudiants ont répondu présents.
 
« Nous avons organisé cette activité pour dire aux peuples africains qu’il y a de l’espoir. Quand on regarde l’exemple de la Chine on doit croire en des lendemains meilleurs si bien sûr on se met à travailler comme l’on fait les chinois. C’est ce partage d’expérience que nous voulons faire », explique à Poleafrique.info Séri Ahoua Roland Christian, le président exécutif du CONIJAC. Selon lui s’inspirer de la nouvelle route de la soie doit se « traduire dans le don de soi, le fait de ne pas compter sur les autres, ne pas tout attendre des autres et lorsque les autres viennent à notre chevet pour nous aider, ne pas les regarder faire afin de conquérir du savoir pour reproduire ce qu’ils nous ont montré. » 
 
De nombreuses communications suivies d’échanges avec l’auditoire ont meublé la journée. Elles ont porté sur les thèmes «  L’initiative : la ceinture et la route et la communauté de destin chino-afrique », « Impact des investissements chinois sur la création d’emploi en Côte d’Ivoire », « Partenariat Chine-Afrique et souveraineté des Etats africains », « L’accueil de la nouvelle route de la soie par l’Afrique en matière de transfert de technologie et de retour d’expérience ».
 
Conférencier à cette table ronde, Li Dan, Professeur à l’Institut diplomatique de Chine, Directeur du centre de recherche pour l’Afrique, a principalement évoqué la communauté de destin Chine-Afrique et la réalisation du rêve chinois et africain. « Vu le changement du contexte international aujourd’hui, vu les nouveaux défis auxquels doivent faire face les acteurs internationaux, le partenariat sino-africain est devenu plus que jamais déterminant et important pour l’avenir de toute l’humanité. Nous sommes là pour essayer de consolider ce partenariat stratégique et global sino-africain. Nous sommes pour porter notre contribution au développement de la coopération sino-africaine mais surtout au niveau de la coopération inter-universitaire et au niveau des échanges entre les jeunes », a confié le diplomate chinois.
 
Les jeunes participants à cette rencontre eux, croient que le renforcement de ce partenariat donnera des opportunités d’emplois. « Pour nous jeunes africains, cette route de la soie apportera des opportunités parce qu’elle vient avec des entreprises. S’il y a une connexion entre les africains et les chinois, c’est qu’il y aura des entreprises chinoises qui vont s’installer ici. C’est aussi des opportunités pour les jeunes entrepreneurs qui voudront exporter leur savoir », fait savoir à Poleafrique.info, Yoboué Koffi Guillaume, étudiant en langue chinoise à l’Institut Confucius.
 
Richard Yasseu
Source : rédaction Poleafrique.info  
 
 
 
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *