Diabo- Le maire René Koumoin en proie à « l’Adjanou »

Au moment où la campagne électorale pour les élections locales couplées municipales et régionales 2018, tire allègrement vers la fin, le maire sortant de la commune de Diabo, candidat du PDCI-RDA, René Konan Koumoin, est la cible des danseuses d’« Adjanou ».

Cette danse mystique pratiquée par des femmes est censée affaiblir le candidat et réduire ses chances de victoire au profit de son challenger, Yao Sanian Philippe, candidat indépendant. La candidate du RHDP, Rebecca Yao fait forte impression et bouscule les pronostics. Mais une première défaite de Yao Sanian a accru l’adversité entre lui et le candidat du PDCI-RDA, anciennement indépendant.

Vomi par Diabo, René Koumoin a eu recours à un électorat hors zone, transporté de Broukro, un quartier de Bouaké. Ce dernier ne reste néanmoins pas de marbre face à la situation. Lui aussi, de son village Adiekro, a lancé une contre-offensive avec « l’Adjanou » de ce village. le Mercredi denier dans la fraîcheur du jour, les vieilles danseuses s’époumonaient pour exorciser le sort des danseuses de Diabo. Ce 13 octobre, la vérité des urnes et le résultat de la danse « Adjanou ».

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *