E-commerce- Glovo s’installe à Abidjan et lance la concurrence sur la livraison de commandes

La présentation de cette plateforme technologique a été faite ce lundi en début de soirée.

Carlos Silvans, Directeur Développement de la start-up, Tania Quintero, responsable des Opérations en Afrique Subsaharienne et Priscilla Muhiu ont respectivement présenté cette nouvelle offre qui met les nouvelles technologies au cœur de cette offre de service, décrit ses avantages et expliqué le choix de la Côte d’Ivoire comme le 4è pays en Afrique où la société espagnole s’installe.

Avec une levée de fonds de 115 millions d’euros en 2018, Glovo, start-up espagnole spécialisée dans la livraison de commandes à partir de 500 FCFA à Abidjan, s’implante dans la capitale économique ivoirienne avec pour objectif de satisfaire le consommateur final et le livreur.

« Nous avons des raisons très intéressantes de choisir la Côte d’Ivoire pour sa classe moyenne émergente avide de nouvelles technologies qui va doubler d’ici les 10 prochaines années, l’opportunité de participer à la croissance économique. On est convaincu que Glovo peut satisfaire ces besoins » a indiqué Carlos Silvans, Directeur du Développement.

Pour lui, le choix porté sur le pays D’Alassane Ouattara s’explique aussi par le fait que « la Côte d’Ivoire a une main d’œuvre travailleuse, bien formée, courageuse. On essaie d’embaucher les talents locaux pour solutionner les besoins locaux » a-t-il poursuivi.

Il estime que «les conditions économiques très favorables ajoutées au taux de croissance élevé du pays, 2è sur le continent, conduit à une volonté de digitalisation de l’économie et Glovo, comme la Côte d’Ivoire partage des principes, des valeurs, est une entreprise jeune, qui grandit vite et nous sommes ambitieux » a-t-il soutenu.

Les dirigeants de cette jeune start-up qui a lancé ses activités en 2014 ont exprimé leur volonté de « contribuer à démocratiser la digitalisation de l’économie ivoirienne », initiative à laquelle croit l’Ambassade d’Espagne en Côte d’Ivoire, dont la Conseillère économique et commerciale, Anne De Vicente Lancho s’est félicitée de l’installation de Glovo à Abidjan.

Elle a donné les chiffres de l’importance des relations commerciales entre les deux pays  en 7 ans, avec des importations qui sont passées de 159 milliards FCFA à 355 milliards FCFA, la présence de plus de 30 entreprises espagnoles dans le pays dont la 44è est Glovo. Ces entreprises sont entre autres dans le BTP, la communication, les NTIC, l’Eau et l’énergie.

Cette start-up est représentée dans plus de 100 villes au monde et la Côte d’Ivoire est le 4è pays africain après le Maroc, Egypte et Kenya. Pour Tania Quintero qui a présenté l’offre dans ces grandes lignes, il s’agit de « trouver du talent local et rendre l’application ivoirienne » par la création d’emplois pour les jeunes. La start-up collabore avec 40000 coursiers dans le monde. Carlos Silvans espère que « ce sera beaucoup d’emplois en Côte d’Ivoire ».

Face à la concurrence, il rassure : « que le profit n’est pas l’objectif à court terme de son groupe mais plutôt croître et s’étendre dans plusieurs pays dont les plus proches sont le Ghana et le Nigéria ». Pour l’heure, l’application est disponible au Plateau, à Marcory et Koumassi de 11h à 22h GMT.

Ce lancement des activités de la start-up à Abidjan a fait dire à son PDG, Oscar Pierre que « nous sommes très enthousiastes de notre lancement en Côte d’Ivoire après le Maroc, l’Egypte et le Kenya. Cela renforce notre présence en Afrique et consolide la transformation que connaît le secteur de la livraison à la demande en Côte d’Ivoire. Notre ambition est de mettre cette technologie à la disposition des abidjanais, en rendant la ville facilement accessible à tout le monde immédiatement tout en créant des opportunités économiques pour des milliers de Glovers, c’est-à-dire nos livreurs.»

Adam’s Régis SOUAGA

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *