Education Nationale- Bonne reprise au primaire, Koné Alain sauve les meubles au lycée classique

Ce mardi 12 mars 2019, PôleAfrique.info s’est rendue dans certains établissements scolaires et secondaires pour constater la reprise des cours. Le Groupe scolaire des II Plateaux et le lycée classique sont les deux établissements visités. Si les cours ont effectivement repris au Groupe scolaire des 2 plateaux, au lycée Classique c’est le début de la grève .

L’école était pratiquement vide la semaine dernière lorsque nous nous y sommes rendus, élèves et enseignants étaient tous absent. Aujourd’hui mardi 12 mars, le constat est tout à fait le contraire. Il est environ 7h 45 mn quand nous arrivons au Groupe scolaire des II Plateaux, encore appelé “poulet perdu”. Enseignants et élèves étaient tous présent dans la cour de l’école.

Le Groupe scolaire est composé de quatre IEP. Madame Koua est la directrice de l’IEP II Plateaux Nord 1 et enseigne la classe de CE2. Présente en classe avec ses élèves, tous présents, elle confirme la reprise effective des cours depuis ce lundi 11 mars dans cet établissement. Elle indique que tous les enseignants sont présents à leur poste.

Le conseiller du secteur II Plateaux Nord 2, Diasso Eugène Aboubakar qui rassure aussi que les cours se déroulent bien dans son établissement depuis ce lundi 11 mars. Selon Eugène Aboubakar une discussion a eu lieu entre les enseignants et les responsables de l’établissement en interne. A l’issue de cette réunion les enseignants avaient accepté de reprendre les cours afin de donner une chance aux discussions qui sont en cours au niveau du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, a-t-il indiqué. Selon lui les cours devraient se faire jusqu’au mercredi au Groupe scolaire des II Plateaux selon l’engagement pris par les enseignants.

 Il présente le chronogramme des discussions entre les Plateformes syndicales et le gouvernement. Selon ledit programme, les discussions qui ont débuté le 05 mars dernier devront se poursuivre jusqu’au 26 mars prochain. Les premières discussions ont porté sur les revendications qui concernent la restauration de l’examen CAP intégration, la réouverture  du concours des IEP aux instituteurs, le concours exceptionnel de promotion, pour ne citer que ceux là.

Au lycée Classique d’Abidjan, nous sommes reçu par le premier responsable cet établissement Koné Alain, le proviseur. Il soutient que les cours se déroulaient normalement dans son établissement jusqu’à ce lundi 11 mars au moment où les autres avaient arrêté les cours. “Et plus, nous avons pu organiser les examens blancs qui se sont bien déroulés”, a-t-il précisé. “Ce n’est que ce lundi que les professeurs ont tenu une réunion au sein de l’établissement à l’issue de laquelle ils ont décidé de suspendre les cours”, soutient le proviseur.

Mais ce mardi, malgré cette décision de suspension des cours, des enseignants sont présents à leur poste sans faire cours quand d’autres étaient en classe avec leurs élèves en plein cours, a constaté Pôleafrique.info. Le proviseur a même reçu une liste avec les noms des enseignants qui sont présents et qui font effectivement cours. Pendant ce temps, d’autres étaient dans la salle des professeurs pour la délibération des notes de l’examen blanc.

Les élèves quant à eux envisageaient manifester leur colère par une marche. Heureusement ils ont pu être calmés par Koné Alain, le proviseur. Plus tard, un groupe d’élèves, vêtus de tricot rouge a tenté de bloquer une partie du boulevard Latrille avant d’être dispersés par la police, a constaté Pôleafrique.info.

En tout cas au lycée Classique, grâce aux négociation entamées par Koné Alain, le proviseur, les choses avancent bien par rapport à plusieurs établissements dans le District d’Abidjan.

DIANE Drissa, stagiaire

Source: rédaction Pôleafrique.info

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *