Education Nationale- Journée Africaine de l’Alimentation Scolaire 4ème édition, la Côte d’Ivoire présentée comme cas d’école

Plusieurs ministres africains en charge de l’Education nationale séjournent à Abidjan, les 27, 28 février et 1er mars. Ils participent à la 4èmeédition de la Journée Africaine de l’Alimentation Scolaire (PAAS). Le PAM et l’Union Africaine apportent leur soutien et félicitent les autorités ivoiriennes, pour les progrès réalisés dans ce domaine.

Ce sont les femmes qui ont pris le problème à bras le corps. Investir dans l’alimentation scolaire endogène pour éradiquer la faim, soutenir l’éducation inclusive pour tous, y compris les réfugiés et les personnes déplacées, est le thème choisi pour cette 4ème édition du PAAS. Ministères, partenaires du système éducatif et décideurs sont tous concernés. Selon Kandia Camara, ministre ivoirien de l’Education Nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation Professionnelle, la Côte d’Ivoire a été citée en exemple au niveau de l’alimentation scolaire, mais beaucoup reste à faire.

« D’importantes actions ont été menées en vue de l’élimination de la faim et l’éradication de la pauvreté. Les indicateurs montrent que malgré quelques avancées, beaucoup reste à faire. Nos Etats doivent donc conjuguer leurs efforts et mettre en place des systèmes alimentaires scolaires efficaces afin de créer un cadre propice pour l’apprentissage de la jeune génération. Ce que vous avez vu à Aboisso, n’est qu’un échantillon de ce que nous comptons faire dans notre pays. Nous voulons valoriser les produits locaux tout en favorisant l’auto-suffisance alimentaire dans nos établissements. J’invite donc tous les acteurs du système éducatif africain, à tout mettre en œuvre pour la réussite de ce programme. Sur ce, je déclare ouvert les travaux sur la revue des recommandations de l’Union Africaine, concernant l’alimentation scolaire » est-elle intervenue.

Ce programme a pour but de permettre aux enfants d’apprendre tout en se familiarisant à l’agriculture. Les participants à cette journée ont été bluffés par le projet pilote mis en place par l’Etat d Côte d’Ivoire à Aboisso. Selon Adeyinka Badejo, directrice du Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour la Côte d’Ivoire, l’organisation s’engage à accompagner le pays pour un programme alimentaire plus abouti.

« J’aimerais saluer l’initiative de créer une journée pour l’alimentation scolaire. Cela permet la valorisation de nos produits locaux. Depuis 1989 date de l’instauration des cantines scolaires en Côte d’Ivoire. Le pays est passé de 277 cantines à plus de 6000 aujourd’hui. Une performance à saluer. Le PAM a toujours aidé les pays pour la nutrition et l’éradication de la faim. Et nous nous engageons à accompagner la Côte d’Ivoire à travers un plan qui part de 2019 à 2023. Il s’agit de donner la possibilité aux petits producteurs afin que ceux-ci, proposent leurs produits aux différentes cantines scolaires » a-t-elle assuré.

Pour sa part la représentante de l’Union Africaine, Sarah Ayang Agbor, commissaire chargée des ressources humaines, des sciences et de la technique, a encouragé les participants et souhaité que cette rencontre permette de définir un plan clair et précis pour la mise en place effective d’un programme alimentaire scolaire sûr et durable, sur le continent.

Éric Coulibaly

Poleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *