Elections locales- La chefferie du Tonkpi menace contre les propos exclusionnistes

Selon des indiscrétions, le représentant de la chambre des rois et chefs traditionnels dans le Tonkpi, menace de sanctionner les candidats ou équipes de campagne qui tiendraient des propos injurieux ou exclusionnistes qui fragilisent la paix et la cohésion sociale. Pour les têtes couronnées, ce sont les projets de développement  présentés par les candidats qui doivent guider les électeurs et non la provenance ou l’appartenance ethnique ou religieuse.
 
“Qui peut quitter  Man pour aller se présenter à Touba, Odienné ou Korhogo? Nous ne voulons pas de candidats autres qu’un natif de la région”. “Nous ne voulons pas d’un étranger chez nous. Des envahisseurs de tous ordres veulent nous arracher nos terres. Nous les avons accueillis et c’est sur notre tête qu’ils veulent s’asseoir”.  Ces propos sont tenus par  des candidats  aux élections locales et leurs commandos contre leurs adversaires qu’ils considèrent comme étrangers dans leurs localités.
 
Soucieux de la préservation de la paix, la quiétude et la cohésion sociale, les garants des us et coutumes de la région du Tonkpi sous la houlette du Glodeu Gué Pascal suivent avec beaucoup d’intérêt les échéances électorales qui débutent ce 28 septembre. 
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *