Etats généraux- Asalfo, Kalou, Jean Marie Ackah parlent aux jeunes ivoiriens

« La jeunesse ivoirienne au centre du nouveau pacte social » est le thème des états généraux de la jeunesse ivoirienne qui débutent dans 48 heures à Abidjan. Un rendez-vous qui se tiendra du 9 janvier au 11 janvier au Palais de la Culture de Treichville.

Pour parler aux jeunes qui effectueront le déplacement du palais de la culture, Asalfo, lead vocal du groupe magic system et initiateur du FEMUA qui avait pour thème en 2018 « Jeunesse Africaine et immigration clandestine», Sindou Bamba jeune migrant revenu au pays partagera son expérience,  Bonaventure Kalou, ex- footballeur international et maire de Vavoua et Hamza Gamal, président de Centre de football (OSA). Avec eux, Jacob Bleu, artiste visuel, Ben Aziz Konaté, PDG Volaille d’or, Jean Marie Ackah, président de la CGECI, des chefs d’entreprises.

Le lancement des Etats généraux de la jeunesse ivoirienne est prévu pour l’après-midi du Mercredi 9 janvier au Palais de la Culture à partir de 15h. Mais avant la cérémonie d’ouverture, débuteront dès 9h jusqu’à 13h, les panels portant sur les thèmes suivants : « Migration des jeunes ivoiriens : quelles réalités ? » et « de la détection à la reconversion : Comment accompagner les jeunes sportifs ? », « Regards croisés sur la violence et la drogue en milieu scolaire et estudiantin » et « les comportements sexuels à risques chez les jeunes : comment protéger leur vie et leur avenir ? ».

La journée du Jeudi 10 Janvier 2019 sera consacrée aux ateliers et à trois panels ministériels. Des ateliers, l’analyse du cadre juridique de la jeunesse en Côte d’Ivoire et son statut, organisation et fonctionnement du CNJ-CI. Les débats porteront aussi sur l’examen des mesures fiscales et code d’investissement en faveur de la création d’emploi pour les jeunes, sur l’optimisation du dispositif de l’Agence Emploi Jeunes, sur les conditions et modalités de la relance de la Carte jeune, sur l’Entreprenariat des jeunes et l’accès au financement. Quant aux panels ministériels, ils porteront sur « Quelles formations pour une insertion durable des jeunes dans des emplois décents ? » « Apport des ministères sectoriels à la création d’emplois pour les jeunes », « Apport des ministères sectoriels à la création d’emplois pour les jeunes ». A côté de ceux-ci, les Partenaires techniques et financiers et le secteur privé présenteront leurs initiatives en faveur des jeunes et les ministères déclineront leur apport à la création d’emploi pour les jeunes.

Pour la dernière journée, c’est-à-dire le vendredi 11 janvier, il est prévu un panel ministériel spécial au cours duquel les anciens ministres de la jeunesse viendront partager leurs expériences. Ce panel sera suivi par la présentation des résultats de la revue annuelle du Plan sectoriel Education/Formation.

La Cérémonie de clôture est prévue le vendredi 11 janvier pour 15 h.   

Adam’s Régis SOUAGA

Source : rédaction PôleAfrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *