Finance climatique, Engagement de 237 entreprises au mini sommet de Paris

Le financement de la transition énergétique est à l’ordre du jour au One Planet Summit, le petit sommet sur le climat qui se tient en France à l’occasion de l’an 2 de l’accord historique de Paris. 237 entreprises s’engagent.

Michael Bloomberg, dirigeant de la Task Force et Mark Carney, président du Conseil de stabilité financière (FSB), gouverneur de la Bank of England, annoncent un soutien renforcé à la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD). C’est ce qu’indique le communiqué de presse dont Pôleafrique.info a reçu copie. La sortie est faite à l’occasion du 2ème anniversaire de l’Accord de Paris. Le FSB regroupe 237 entreprises représentant une capitalisation boursière cumulée de plus de 6 300 milliards de  dollars. « Les marchés ont besoin de la bonne information pour saisir les opportunités et atténuer les risques créés par la transition vers une économie à faible émission de carbone », indique Mark Carney, président du FSB. 237 entreprises sont présentés comme étant, entre autres, des géants de biens de consommation, des majors du pétrole et du gaz. Pour Michael R. Bloomberg, président de la Task Force, « les changements climatiques représentent à la fois des risques et des opportunités économiques. Mais aujourd’hui les entreprises ne disposent  pas des données dont elles ont besoin pour mesurer précisément les  risques et évaluer les opportunités. Cela les empêche de prendre des  mesures de protection et d’identifier des investissements durables qui pourraient avoir de forts rendements ». Il précise que les recommandations de la Task Force contribueront à changer les choses en donnant aux entreprises les moyens de mesurer et de déclarer les risques de façon plus standardisée.

Nesmon De Laure
Source: Pôleafrique.info

Vos commentaires via Facebook