Gendarmerie Nationale- L’UIGN et l’unité mobile de Koumassi déjouent une attaque, Hamed Bakayoko tire

Une puissance de feu qui contraint l’UIGN, une des unités d’élite de la gendarmerie nationale a entré en action, la scène s’est déroulée à l’EGA. Le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, présent ce vendredi 29 juin, à l’occasion des journées portes ouvertes de cette institution a assisté à une démonstration des Unités, avant de visiter les stands et d’apprendre à tirer.

L’Unité mobile de la Gendarmerie de Koumassi, informée de la présence de personnes de mauvais acabits postées, à l’Ecole de Gendarmerie, tente de les neutraliser. Mais elle est très vite prise de cours, par la puissance de feu des assaillants, qui font mieux que résister. C’est là, qu’intervient l’Unité d’intervention de la Gendarmerie Nationale (UIGN). Plus équipée et mieux entraînée à gérer ce genre de situation, cette dernière prête main-forte à l’Unité mobile et arrive à bout des quidams. Bilan, deux tués du côté des assaillants, trois appréhendés et un blessé, côté forces de l’ordre. C’est la démonstration à laquelle, le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko a été invité à assister ce jour, à l’Ecole de Gendarmerie, pendant les journées portes. Il a exprimé toute son admiration pour ce corps d’élite.

« Depuis 1960, c’est la première fois que la Gendarmerie organise des journées portes ouvertes. Cela prouve que le moment est très important et moi, je suis très heureux en tant que ministre de la Défense. Après les démonstrations que j’ai vues, je suis rassuré. J’ai confiance en notre armée et je suis convaincu qu’en lui donnant plus de moyens, elle pourra faire de grandes choses. C’est aussi l’occasion pour la population de venir se frotter aux réalités de ce corps d’élite, d’apprendre à la connaître et savoir que le gendarme n’est pas là pour lui créer des problèmes mais plutôt pour veiller à sa sécurité » a réagi, le patron de la Défense en Côte d’Ivoire.

Le ministre a visité tous les stands érigés sur le terrain de football de l’école. Il a marqué une halte au stand de tir où il a visé à trois reprises une cible, pour aussi voir la sensation que cela procure. Il a invité les ivoiriens à respecter les hommes en armes et à considérer le métier de gendarme

Éric Coulibaly

Poleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *