Grève au MIRAH- Tuberculose, Brucellose, Fièvre typhoïde, Fièvre aphteuse…ces maladies de bœuf qui menacent les consommateurs

Les agents halieutes et vétérinaires réunis au sein du collectif des fonctionnaires et agents du ministère des ressources animales et halieutiques ont entamé comme annoncée, une grève de 72h sur l’ensemble du territoire nationale avec pour slogan « zéro viande sur le marché ».

Alors que la fête de fin du jeûne musulman, l’Aïd, se profile à l’horizon, les consommateurs ivoiriens sont menacés par de terribles maladies en cas de consommation de viande de bœuf. « Tuberculose Brucellose,  Fièvre typhoïde, Fièvre aphteuse, Péripneumonie, Charbon bactéridien, Maladies parasitaires liées aux ténias, douve » sont des maladies des bœufs susceptibles de rendre malades le consommateur en cas de non inspection de la viande par les professionnels habilités en la matière.

La grève entamée ce jour par les vétérinaires et autres halieutes n’a selon les informations de PôleAfrique.info, pas entamé la détermination du ministre Kobenan Adjoumani qui aurait demandé aux directeurs régionaux et départementaux d’assurer le service.

Or, selon une source au sein des grévistes, « La plupart des Directeurs départementaux  et Directeurs Régionaux n’inspectent pas, et c’est dangereux », soutient-elle.

Marius Comoé, président de l’Observatoire National des Organisations de Consommateurs de Côte d’Ivoire “Nous savons que le rôle du ministère est de faire venir du bétail en Côte d’Ivoire. Mais comment comprendre que la Côte d’Ivoire qui dispose de verdure et d’une bonne pluviométrie puisse confier son ventre à des pays du Sahel tels que le Mali ou le Niger? Ces pays ne disposent pas d’herbes fraîches et pourtant ce sont elles qui nous envoient de la viande. J’ai l’impression que le ministre en place est en plus enclin à réagir sur des questions politiques, plutôt que sur les problèmes de son département ministériel. Et pourtant on pouvait développer une bonne politique de production animalière et ainsi donner du travail aux jeunes. Aujourd’hui il y a une grève de ceux qui sont chargés d’assurer la qualité du bétail sur nos marchés et partant la sécurité des consommateurs. Le ministère pouvait anticiper cela mais rien. Alors, en tant que président de consommateurs, j’interpelle l’Etat de Côte d’Ivoire, afin que cette situation soit réglée au plus vite, pour assurer la bonne distribution des produits animaliers et halieutiques dans nos marchés et supermarchés. Dans le cas contraire, si la situation persiste, nous nous donnerons le droit d’interdire la sortie de la viande de nos abattoirs et partant, sa distribution sur le marché” a-t-il menacé.

Du côté du ministère, c’est le silence radio.

Adam’s Régis SOUAGA et Eric COULIBALY

Source : rédaction PôleAfrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *