Guiglo- 185 personnes indemnisées, Mariatou Koné, “nous devons surmonter nos rancœurs”

147 ayants droit de victimes décédées et 38 blessés lors des crises survenues en Côte d’Ivoire, ont été indemnisés ce jeudi 17 janvier par Pr Mariatou Koné, ministre de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté. Les ayants droit ont reçu chacun la somme d’un million de nos francs. Quant aux blessés, ils ont bénéficié d’un bon de prise en charge médicale et psychologique, en plus d’une somme de 150 000f CFA pour frais de transport pour se rendre dans les centres de soins conventionnés.  Au total, ce sont 152 700 000f CFA que les victimes et ayants droit venus de Toulépleu, Bloléquin, Guiglo, Biankouma, Danané, Man et Duékoué ont reçu. 

Au cours de la cérémonie, Pr Mariatou Koné a dit l’importance de l’action que pose le gouvernement à travers l’indemnisation. <<La réparation, qui est un droit, permet de soulager les victimes. Le président de la République en a fait un point essentiel pour ressouder le tissu social national fragilisé par une décennie de crises. Elle ne remplace pas la perte d’un être cher, mais elle marque la solidarité réconfortante de la nation avec les personnes qui ont souffert ou qui continuent de souffrir afin d’atténuer leurs douleurs>>, a-t-elle signifié. Aussi a-t-elle rappelé le caractère inclusif de ce processus.<< Malgré le temps certaines de ces douleurs demeurent encore vivaces par endroit. Mais pour donner toutes les chances à notre pays de retrouver ses valeurs du vivre  ensemble, nous devons savoir pardonner. Nous devons savoir tourner les pages tristes de nos incompréhensions, qui sont passagères, pour offrir des horizons meilleurs à toutes et à tous. C’est le bien-fondé de l’ordonnance d’amnistie prise par le président de la République le 6 août dernier pour accorder le pardon de la nation à 800 personnes incarcérées ou poursuivies par la justice ivoirienne pour des faits en lien avec la crise post-électorale. Nous devons nous engager individuellement ou collectivement, dans cette voie, condition indispensable pour conduire notre pays à l’émergence>>, a indiqué le ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté.
 
Terminant, elle a exhorté tout le monde au pardon. << J’exhorte tout le monde au pardon et à la réconciliation, car nous devons surmonter nos rancœurs, nos haines, nos méfiances, pour bâtir la Côte d’Ivoire dans la paix, la fraternité, la convivialité et la solidarité. Ensemble, nous sommes capables de relever le défi du revivre ensemble. Ensemble, malgré nos différences, nous sommes plus forts pour bâtir la Côte d’Ivoire de l’émergence>>, a-t-elle conclu. Au nom des victimes, Koulahi Sédé Alain Roger a remercié l’État ivoirien pour son engagement à aider les victimes à oublier leurs douleurs. Les bénéficiaires ont pris l’engagement de prendre l’argent pour faire des activités génératrices de revenus pour subvenir aux besoins des leurs familles.
 
Olivier Dan, Correspondant Ouest
Source: rédaction Pôleafrique.info
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *