Heurts  à Koumassi, le préfet d’Abidjan convoque  N’dohi Raymond et Cissé Bacongo 

« Les élections c’est juste un jeu, malgré les enjeux », c’est en ces termes que le préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi a entretenu ce mercredi 10 octobre les candidats Ibrahim Cissé Bacongo et le maire sortant de Koumassi, N’dohi Raymond, qui sont tous deux candidats aux municipales dans cette commune du Sud-Est d’Abidjan. C’est une rencontre qui fait suite aux troubles enregistrés pendant la campagne électorale entre partisans de ces deux candidats.

Ne pas laisser prospérer des troubles pendant les campagnes électorales. Tel est le sens de la rencontre qui a eu lieu dans la matinée de ce mercredi dans les locaux de la Préfecture d’Abidjan à l’initiative du maître des lieux le préfet Vincent Toh Bi. Sur sa convocation, Ibrahim Cissé Bacongo et N’dohi Raymond, tous deux candidats aux municipales dans la commune de Koumassi, ont été invités à exhorter leurs partisans à s’abstenir d’actes de violence les uns contre les autres pour une bonne conduite de la campagne.

« Les élections c’est juste un jeu, malgré les enjeux », a fait remarquer Vincent Toh Bi à la fin de cette rencontre qui ajoute-il, s’est tenue dans une « ambiance conviviale et fraternelle ».  

Par cette réunion, le préfet d’Abidjan attire ainsi l’attention des équipes de campagne de tous les candidats engagés dans les élections couplées (municipales et régionales) prévues ce samedi 13 octobre en Côte d’Ivoire. Ce, surtout que la veille mardi 9 octobre, des heurts ont été éclaté entre partisans des candidats convoqués ce mercredi.

Richard Yasseu

Source : rédaction Poleafrique.info 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *