Hommage à Alassane Ouattara- Kaba Nialé, « il y a sept ans, le Zanzan présentait le visage d’une région oubliée », Amadou Gon Coulibaly, « l’université de Bondoukou au premier semestre 2018 »

Le 25 novembre dernier, la grande population de la région du Zanzan a rendu un hommage mérité au Président Alassane Ouattara pour les chantiers réalisés dans cette région, qui de l’avis de Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement, « présentait le visage d’une région oubliée » sept ans en arrière.

Les solutions d’Alassane Ouattara sont passées par le Zanzan et le Boukani et les fils et filles de ces régions, unies, ont bien voulu marquer la halte pour témoigner leur reconnaissance au penseur et concepteur des solutions de développement.

Aussi, se sont-ils donné rendez-vous ce samedi 25 novembre pour dire à la face de la Côte d’Ivoire, leur joie d’avoir contribué à l’élection du Dr Alassane Ouattara qui tient en dépit des soubresauts, ses promesses. Ses solutions sont palpables pour la population en dépit de certaines attentes non encore comblées. « En effet, il y a sept (7) ans, le Zanzan présentait le visage d’une région oubliée notamment le département du Bounkani » a fait savoir Kaba Nialé.

« Certes, avec la bienveillance du Président Henri KONAN Bédié, l’axe Bouna, Boudoukou a été bitumé. Mais le département de Bouna manquait de tout : électricité, eau portable, écoles, centres de santé, routes et pistes. Nous ne captions même plus le signal de la RTI et nous ne pouvions téléphoner que sur les réseaux des pays voisins. La région de Bondoukou enregistrait également un déficit criard en infrastructure » a-t-elle précisé.

Poursuivant, la ministre du Plan et du Développement a fait le bilan de la gouvernance Ouattara sur la région du Bounkani. « En sept (7) ans, les infrastructures se sont considérablement améliorées. Nous aussi nous avons des centres de santé, des usines, des centres de formation et même une université est attendue » a-t-elle reconnu.

Les urgences à traiter dans la région, il y en a. Mais « relier la ville de Nassian, Chef-lieu de département au réseau national bitumé et la mise à niveau de l’aéroport de Bondoukou » apparaissent comme les plus urgentes diligences attendues pour donner plus d’éclat à ces grandes régions de l’Est du pays.

Après le meeting, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly qui présidait cette cérémonie d’hommage a baptisé l’artère principale de la ville du nom du Président Alassane Ouattara.

Le boulevard Alassane Ouattara est cette voie qui part de l’entrée de la ville par Bondoukou, partant du lycée moderne à la route frontalière du Ghana en passant par le centre-ville, le carrefour de la mairie et la place de la paix.

Amadou Gon Coulibaly a saisi l’opportunité de ce vaste rassemblement pour annoncer le début des travaux de l’université de Bondoukou pour le premier semestre 2018 avec l’appui financier de la banque islamique de développement (BID).

« J’ai le plaisir de vous annoncer que le 20 décembre prochain, le dossier concernant  l’université de Bondoukou sera adopté à Djéddah (Arabie Saoudite). Dans le  premier semestre de l’année prochaine, nous reviendrons ici au nom du Président de la République  pour lancer les travaux de cette université » a annoncé Amadou Gon Coulibaly.

Adam’s Régis SOUAGA
Source : Rédaction PôleAfrique.info

 

Vos commentaires via Facebook