Jeunesse- Des ministères présentent leur apport à la création d’emploi, « il reste à faire »

« Apport des ministères sectoriels à la création d’emplois pour les jeunes », est le thème du panel ministériel qui a permis à des ministres d’entretenir les jeunes ivoiriens sur les efforts consentis par le gouvernement en vue de la réduction du chômage post-diplômant. Ce dialogue direct et cadre d’information a eu pour cadre le palais de la culture ce Jeudi 10 Janvier, dans la suite de la tenue des états généraux de la jeunesse.

Les ministres de l’Artisanat, du Commerce et des PME, de l’Assainissement et de la salubrité, des ressources animales et halieutiques et des Transports ont chacun éclairé la lanterne des jeunes sur leur apport à la création d’emplois.

Sidiki Konaté, Ministre de l’Artisanat a rappelé le cadre institutionnel et les fonds disponibles pour lutter contre le chômage des jeunes. « Au niveau de mon département, il existe des possibilités de financement. Nous avons le Fonds Baci d’un montant de 5 milliards FCFA dédié aux femmes quel que soit leur secteur d’activité et le Fonds Coris avec 10 milliards FCFA dédié aux hommes et aux femmes », a-t-il fait savoir.

La problématique de la Promotion des jeunes et de l’emploi des jeunes est un casse-tête pour le gouvernement ivoirien.

Le ministre du Commerce et des PME Souleymane Diarassouba, a indiqué pour sa part l’existence de fonds disponibles pour le financement d’initiatives d’autonomisation. « Un fonds Baci signé entre la Côte d’Ivoire et le Maroc pour l’entreprenariat féminin. 180 PME ont été financées jusqu’à ce jour pour un montant de plus de 2milliards F » a-t-il révélé.

Pour Anne Ouloto, ministre de de l’Assainissement et de la salubrité, l’organisation de la filière de gestion des déchets offre l’opportunité de création de petites et moyennes entreprises pourvoyeuses d’emplois verts dans de nombreuses activités. On peut citer pour exemple le balayage des voies, le curage des caniveaux, le désherbage, l’entretien des espaces verts, la pré-collecte des déchets, le tri de compostage. C’est dire que c’est un secteur pas encore exploité à sa juste valeur.

« Grâce à mon département, il y a eu dans le cadre du projet C2D-Parfaci l’installation de 3645 pisciculteurs dans la zone du sud-Ouest, de 3300 jeunes installés dans le secteur avicole et 3000 éleveurs installés dans le cadre du projet PADECI  » a soutenu le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Adjoumani Kouassi.  Il a souligné que des milliers d’emplois ont été créés par son département.

De 2016 à 2018,  ce sont environ 1000 emplois créés et pour les deux ans à venir, il est prévu environ 10 mille emplois qui seront créés dans le secteur des transports dans le cadre des projets du métro, du transport lagunaire, construction et équipements des gares routières et le renouvellement du parc auto a annoncé Amadou Koné.

Les ministres intervenants ont tout de même reconnu que beaucoup restent à faire au regard de la ruée des jeunes diplômés vers les concours de la Fonction publique ou qui peinent à trouver un stage d’application et de perfectionnement.

Les états généraux de la jeunesse ivoirienne prennent fin ce 11 janvier.

Adam’s Régis SOUAGA

Source : rédaction Pôleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *