Korhogo – Hamed Bakayoko réalise une promesse, une nouvelle cuisine pour le 4ème bataillon d’infanterie

C’était un vœu cher au ministre d’Etat, ministre de la Défense de Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, qui entend améliorer les conditions de vie et de travail des militaires ivoiriens. La rénovation ou la construction des cuisines dans les casernes a pris forme. Le 4ème bataillon d’infanterie de Korhogo en est le premier bénéficiaire. La réception du nouvel édifice sorti de terre se fera ce vendredi 1er juin à 17H GMT en présence du ministre Hamed Bakayoko et de hautes personnalités.
 
C’est un bâtiment construit sur un peu plus de 640 m². Il comprend un restaurant de 231 m², des salles d’eau de 35 m², une zone de préparation chaudes et froides de 75 m², une pâtisserie de 15 m², une plonge de 9 m², et des locaux de découpes viandes et légumes de 26 m². La nouvelle cuisine du 4ème bataillon d’infanterie de Korhogo, c’est aussi des salles de rangements de 28 m², une chambre froide négative de 14 m², une chambre froide positive de 14 m², un magasin d’épicerie  qui fait 41 m², un local de matériel d’entretien et de produits d’hygiène de 7 m², et une zone de lavage de 8 m². Cette cuisine, c’est enfin un local déchet de 9 m², des salles de repos indépendantes sur 40 m², des bureaux indépendants sur 40 m² et des dégagements qui s’étendent sur 49 m².
 
Côté équipement, au niveau de la cuisson, rien n’a été négligé pour le bien-être des troupes. Pour être conforme aux normes internationales de grands restaurants, cette cuisine est dotée de Fourneau gaz avec 6 feux vif sur four, de Marmite bain-marie directe gaz 150 L, de Sauteuse basculante gaz 75 L, de Friteuse 18L X 18L, de Plaque grillade mixte, de Four 10X N1/1 à pulsé + support, et de Grill G1/1 + 10 bacs. Le niveau préparation lui est doté d’une éplucheuse, d’une combine cutter/coupe-légumes, d’une table de découpe viande et poisson en inox, d’une armoire réfrigérer en cuisine 2 battants,  d’une chambre froide négative et une chambre froide positive. La cuisine du dispose aussi d’une pâtisserie et d’une laverie.
 
Le 4ème bataillon d’infanterie de Korhogo peut également se réjouir d’avoir désormais dans sa cuisine bien d’autres équipement de fonctionnement dont un Chariot 2 niveaux, un élément bain marie sur armoire, un élément cuve réfrigère, un Ensemble vaisselles et mobiliers pour le self-service (officiers 1/4 sous-officiers 3/4), une Bascule, un Chariot diable, un Meuble de rangement en inox, un Crochet de cuisine, un Mixeur plongeant ouvre- boîte, des ustensiles accessoires et petit matériel de cuisson, une Scie électrique, et une Fontaine à eau gazeuse froid et réseau de comptoir.  
 
Le projet de rénovation ou de construction de cuisines des casernes est inspiré de la loi de programmation militaire 2016-2020. Cette loi prévoit le renforcement des capacités opérationnelles des Forces Armées et de la Gendarmerie Nationale. A savoir la construction de nouvelles casernes, la réhabilitation de casernes existantes pour améliorer au mieux les conditions de vie et de travail des militaires. Dès sa prise de fonction en qualité de ministre d’Etat ministre de la Défense, Hamed Bakayoko avait pris l’engagement de faire aboutir cette loi.
 
« Nous allons nous occuper des soldats, améliorer leurs conditions de vie, les questions de cuisines, nous allons réhabiliter toutes les cuisines de toutes les casernes de Côte d’Ivoire, nous allons réhabiliter les couchages, les douches, nous allons améliorer leur alimentation », avait-il promis lors des visites qu’il effectuait aux troupes dans les casernes.
 
La rénovation et équipements de cuisines et réfectoires existants doit toucher un peu plus de 10 000 hommes dans 17 casernes pour un coût de 6 451 926 165 FCFA. Les constructions et équipement de nouvelles cuisines, impacteront plus de 16 000 hommes dans 22 casernes, et coûteront 10 746 011 232 FCFA. Selon des sources proches du ministère de la Défense, la réception des cuisines des autres unités se fera certainement dans un court délai. Le ministre a visité le chantier du réfectoire du Bataillon d’artillerie Sol-Sol (BASS) de Bouaké, la semaine écoulée.
 
Richard Yasseu
Source : rédaction Poleafrique.info
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *