Les contestations des résultats du scrutin du 13 octobre continuent

Déclaration de la liste « vision nouvelle » conduite par le candidat Gnamaka Dogbo Eric relative aux résultats provisoire de l’élection des conseillers municipaux de la commune de Marcory donnés par la commission électorale indépendante le lundi 15 octobre 2018.

Depuis la proclamation des résultats provisoire des élections régionales et municipales par la commission électorale Indépendante (CEI), le mardi 16 octobre dernier, les déclarations de contestations des candidats malheureux se multiplient. Si certains candidats n’ont pas attendues les résultats officiels pour contester la victoire de leur adversaires parfois par des manières violente, par contre d’autres  se sont armer de patience pour attendre juste après les résultats de la commission électorale indépendante pour le faire par des voies un peu plus légales.

C’est le cas du candidat qui conduit la liste « vision nouvelle », Gnamaka DOGBO Eric à l’élection municipale dans la commune de Marcory. Le candidat à réunir la presse nationale et internationale a son quartier général à Marcory ce vendredi 19 octobre pour tenir une conférence de presse.

Cette conférence de presse avait pour objet « la contestation du résultat provisoire de l’élection des conseillers municipaux de la commune de Marcory ». Le candidat dit avoir relevé des irrégularités qui démontrent que certains de ses adversaires ont fraudé lors du déroulement du scrutin organisé dans sa commune. Il dénonce aussi une complicité possible de ses adversaires avec la commission électorale indépendante locale.  « La commission électorale indépendante locale de Marcory s’est immiscée dans le processus électoral en y apportant un soutien flagrant aux candidats comme AbYAkrobou Raoul Modeste, Mariam Koulabaly et Monney Georges Yves », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la complicité de la commission électorale indépendante locale, le candidat a avancé que cette commission a remis des milliers de cartes d’électeur à trois candidats avant le scrutin du 13 octobre.  Plusieurs autres accusations, notamment l’annulation par la CEI locale du privilège accordé au personnel d’astreinte, le manque d’encre indélébile, la suppression du centre de vote 029 le jour du scrutin et la délocalisation d’un centre de vote le jour du scrutin des remblais à la Zone 4 », ont été souligné par M.Gnamka DOGBO Eric.

Quant aux fraude organisée par ses adversaires, le candidat qui conduit la liste « vision nouvelle affirme que certains candidats ont entreprirent des stratégies qui consistaient entre autres à envoyer des jeunes pour se faire enrôler en vue d’accroitre son électorat, a récupéré les récépissés des jeunes moyennant la somme de 2.000f CFA. Et d’autres d’avoir eu  le soutien sans failles du personnel de la commission électorale indépendante locale.

Par conséquent, vu ces remarques observées et possédant des preuves, talques des vidéos et enregistrements audio, la liste « vision nouvelle », demande la déchéance de Monsieur Aby Raoul déclaré Maire de Marcory par la commission électorale indépendante locale, la déchéance des deux candidats précité à savoir M.Monney George et Mlle Mariam Koulibaly, le décompte des voix entre le candidat GnamakeDogbo et Ibrahim Niasse et que celui, des deux candidats ayant eu le plus de voix soit déclaré Maire de la commune de Marcory.

DIANE Drissa, stagiaire

pôleafrique.info

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *