Licenciement- Des journalistes du groupe Olympe bientôt sans rédaction 

Après Fraternité Matin, ce sont les agents du groupe « Olympe », qui sont menacés. Selon des informations en notre possession, des journalistes pourraient perdre leur emploi d’ici la fin de ce mois de décembre.

Le milieu des médias en Côte d’Ivoire se porte au plus mal.  123 agents du groupe Fraternité Matin sont sur le point de perdre leur emploi pour motifs économiques. Au groupe Olympe, le même motif est avancé. Les rédactions qui composent le groupe vont fonctionner eu restreint avec le départ annoncé d’une partie du personnel et la refonte des rédactions.

De sources sûres, plusieurs agents du groupe « Olympe », qui comprend l’Inter, Soir Info et l’Infodrome, seraient sur la sellette pour les mêmes motifs économiques.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *