Lutte contre la pauvreté-Nialé Kaba pour la « distribution d’une croissance pour tous », « ne pas occulter les défis à relever »

La ministre du Plan et du Développement se prononçait à l’ouverture d’un atelier sur la mise en conformité des Objectifs de Développement Durable en rapport avec le Plan National de Développement ivoirien.

Avant de déclarer ouvert ce matin à Abidjan « l’Atelier de Priorisation des Objectifs de Développement Durable, et leurs Cibles pour la Côte d’Ivoire », Nialé Kaba, ministre du Plan et du Développement a rappelé que l’embellie économique qui fait de la Côte d’Ivoire, un pays « pré-émergent » selon le FMI « ne doivent cependant pas occulter les défis que notre pays doit relever pour maintenir un taux élevé de croissance économique, et réduire significativement la pauvreté. »

Aussi, a-t-elle insisté sur le fait que « les échanges qui vont suivre engendrent des contributions et des recommandations pertinentes qui permettront au Gouvernement d’atteindre les ODD d’ici 2030. »

 « Pour ce faire, il s’avère nécessaire, au plan national, d’accélérer la cadence de la mise en œuvre du PND et la distribution des fruits de la Croissance à tous ; conformément aux orientations du Président de la République, SEM Alassane Ouattara » a-t-elle assuré.

De ce lundi 9 au jeudi 12 avril, Abidjan accueille un atelier de priorisation et d’alignement des objectifs de développement durable sur le PND ivoirien afin de « Procéder à l’analyse des gaps en matière de prise en compte des ODD dans le PND et les politiques sectorielles, Identifier des obstacles majeurs à une accélération des cibles des ODD et Identifier les sources de financement des ODD » entre autres objectifs.

Ouvrant donc le 3è atelier des acteurs nationaux et internationaux sur les ODD, Nialé Kaba a estimé que « Cet atelier consistera plus spécifiquement à identifier les accélérateurs de ces cibles et à les intégrer dans le PND et dans nos politiques sectorielles et régionales. »

« Pour rappel, la mise en œuvre du PND depuis 2012 a permis à notre pays d’enregistrer une performance économique remarquable avec un taux de croissance moyen de 9% l’an, et une hausse du PIB par habitant supérieure à 7% sur la période 2012-2017. Ce dynamisme de l’activité s’est accompagné d’une inflation modérée qui est restée en dessous de la norme communautaire de 3% » a rappelé la ministre du Plan et du Développement.

Nialé Kaba a indiqué que « L’atelier qui s’ouvre aujourd’hui devrait nous permettre d’intégrer harmonieusement les ODD dans dispositif de préparation, d’exécution et de suivi-évaluation des projets et programmes, afin d’en maximiser l’impact sur les conditions de vie de nos populations. »

A partir du jeudi 12 avril, les participants auront approfondi  « leur connaissance des ODD ainsi que des outils développés pour leur mise en œuvre (RIA et MAPS) », effectuer « La pré-analyse conjointe des gaps de prise en compte des ODD dans l’EPN-CI 2040 et le PND 2016-2020 », « Les participants s’approprient le processus de priorisation des cibles des ODD et connaissent les cibles priorisées au niveau national » et la compréhension par les participants « des obstacles majeurs à une accélération des cibles des ODD et disposent d’un plan d’actions pour la mise en œuvre des recommandations. »

Entre travaux de groupe et sessions, Mansour N’diaye, expert du PNUD à Addis-Abeba, aura la charge de renouveler les prérequis et autres connaissances sur les ODD aux 80 participants, acteurs publics et non étatiques.

Adam’s Régis SOUAGA

Source : rédaction PôleAfrique.info

Vos commentaires via Facebook