MAN- Kpan Sylvie-Paule, « Nous venons pour donner non pour recevoir seulement »

Présidente de la Fédération des associations des femmes unies pour le développement de Man (FAFUDEM), Kpan Sylvie-Paule, dans cette interview accordée à PoleAfrique.info, dévoile les motifs de création de cette organisation. Elle répond aussi à tous ceux qui pensent qu’elle réglerait des comptes.
 
Qu’est ce qui a motivé la mise en place de cette fédération ?
 
Nous avons à Man des femmes battantes, courageuses et déterminées. Malheureusement, de façon formelle et légale, elles ne sont pas organisées.  En créant cette organisation, cela permettra à nos mamans d’être organisées. Parce que dans quelques mois, nous aurons Man en construction. Il est donc intéressant pour nous d’être organisée et structurée pour approcher les autorités et montrer les atouts que ces femmes ont. 
  
N’est-ce pas une fédération de trop, vu qu’il y en a déjà ?
 
Non ce n’est pas une fédération de trop. Tout dépend de l’objectif que chacun se fixe. Il faut organiser les femmes en secteur d’activité pour qu’une fois un bailleur de fonds arrive, on puisse mieux les orienter. Nous lançons l’appel à toutes les femmes de Man. La vision réelle de cette fédération, c’est d’apporter sa pierre à l’édifice. Nous allons poser des actions allant dans le sens du développement. Nous allons avec le temps faire des dons en tables-bancs, en kits scolaires et d’accouchement. Nous allons recevoir, c’est vrai mais nous aussi, nous allons donner. C’est aussi l’innovation au niveau de cette fédération que nous avons mise en place. 
 
Il se dit que votre organisation est composée des femmes proches du nouveau maire qui projettent éjecter l’ancienne équipe dirigée par Dosso Noëlle pour hériter de la subvention qu’octroie la mairie aux femmes. Qu’en est-il au juste?
 
Je pense bien que les gens parlent de ce qu’ils ne maîtrisent pas. Il faut dire que le maire de Man avant son élection, avait promis ouvrir cent comptes bancaires aux associations de femmes. Mais au-delà, il faut que nous travaillions. Nous ne mettons pas cette fédération sur pied parce qu’Aboubacar Fofana Sidik est maire. La fédération est faite pour que toutes les autorités y mettent un peu de leurs pour sa réussite. On ne vient pas enlever quelqu’un, encore moins détruire une fédération.  
 
Quels sont les objectifs à atteindre pour votre fédération ?
 
Nous comptons nous mettre en jumelage avec d’autres fédérations d’ailleurs.  Nous allons proposer nos produits à nos sœurs d’autres régions qui ne savent pas comment s’en  procurer. Nous allons tout mettre en œuvre pour que cette fédération soit reconnue au plan régional, national et international. 
 
Un appel à tous pour que cette fédération qui vient de naître, ait de beaux jours
 
Je voudrais dire à mes sœurs de Man, que ce n’est pas pour détruire une fédération que FAFUDEM vient s’installer à Man.  J’invite toutes les associations de femmes à venir adhérer à cette fédération.  Nous sommes restées longtemps divisées, il est temps d’être ensemble et de bénéficier de beaucoup de choses. L’organisation que nous mettons en place nous rendra formelles et légales pour que les autorités nous fassent confiance en toutes occasions. Nous pouvons apporter notre pierre à l’édifice Côte d’Ivoire. Nous comptons sur elles pour nous ouvrir des portes. Nous devons renforcer les capacités des femmes dans tous les secteurs d’activité. Nous avons beaucoup à faire et nous attendons toutes les femmes de Man.
 
Interview réalisée par
Olivier Dan Correspondant Ouest
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *