Menace au sein des armées- Hamed Bakayoko met en garde : « Nous serons intraitables sur la discipline, on ne se laissera pas faire »

Le Ministre de la Défense a mis en garde les éventuels fauteurs de trouble au sein des forces armées de Côte d’Ivoire. Ce message, il l’a délivré aux hommes de troupe et aux officiers ce soir, depuis Korhogo où il participait à la cérémonie de livraison officielle d’une infrastructure militaire.

Avec le franc-parler qu’on lui connaît, Hamed Bakayoko a parlé. Il a dit ce qu’il pense, avec les mots adaptés pour la circonstance. Le Ministre de la Défense qui participait à l’inauguration officielle du complexe nourricier du 4è bataillon d’infanterie de Korhogo (Nord, région du Poro), a indiqué que le gouvernement, le ministère de la Défense et le commandement général des Armées seront « intraitables sur la question de la discipline. »

« Nous serons intraitables sur les questions de discipline, celui qui n’a pas envie d’être discipliné peut profiter des axes de reconversion que nous mettons en place, à savoir le départ volontaire et d’autres accompagnements, ceux qui ont des petites idées arrêtent. On ne se laissera pas faire » a-t-il soutenu devant des officiers, sous-officiers et soldats ainsi que des autorités administratives et coutumières.

A l’occasion, il a annoncé que dans la dynamique qui est la sienne et de son équipe au ministère de la Défense, les préoccupations relevées en vue de la recherche de solution, ont conduit à un plaidoyer auprès du gouvernement pour régler le problème d’eau de ce camp militaire. Aussi, a-t-il été décidé que « dès la semaine prochaine, le Ministre des Infrastructures Economiques, sur instructions du Premier Ministre, vienne ici pour creuser un forage pour une autonomie du 4è bataillon » a indiqué le ministre de la Défense.

Il a recommandé aux militaires ivoiriens d’être des modèles de vertus afin de rassurer la population et la Nation ivoirienne sur leur professionnalisme. « Les populations ne doivent pas avoir peur de nous, notre responsabilité, c’est de les protéger » a-t-il exhorté les hommes en tenue. Pour lui, il devrait avoir une complicité entre la population et l’armée qui aboutisse à une meilleure sécurité.

« Je vous engage à être une armée qui fasse honneur à la République » a-t-il recommandé aux hommes du Général de corps d’armée, Touré Sékou, présent à cette première cérémonie de livraison de la première cuisine, sur dix construites ou rénovées sur dix sites militaires et de gendarmerie.

D’un budget global de 5 milliards FCFA « non prévus au budget », précisera le ministre de la Défense, ces travaux consacrent la haute idée du gouvernement pour l’armée nouvelle ivoirienne. Hamed Bakayoko a fait savoir que l’idée de remettre l’homme-soldat au cœur de la politique de sécurisation du pays est venue après ses visites dans les casernes après sa prise de fonction le 19 juillet 2017. « J’ai été frappé par l’état de dégradation des cuisines et dortoirs » a-t-il fait savoir à l’assistance. Pour lui, « ces dix cuisines à livrer vont changer le moral de nos soldats, élever leur moral » soutient-il. Sûr que cet engagement du gouvernement trouvera un écho favorable chez la troupe, il a soutenu que « nous mettrons tout en œuvre pour montrer à la face de la nation que nous sommes une armée modèle au service de la population » car, dira-t-il au Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, « chaque fois qu’on leur fait confiance, ils nous donnent du résultat » a-t-il soutenu.

Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly l’a félicité pour la recherche de solutions pour l’armée ivoirienne et son approche des militaires. « L’édification d’une armée moderne à l’image de la grandeur de notre pays est une tâche immense qui demande du temps » a fait savoir le Premier Ministre. Et de s’interroger : « Que peut-on attendre d’un soldat mal logé, mal nourri, mal soigné ? » « Merci d’avoir donné de la dignité à nos soldats » a-t-il félicité Hamed Bakayoko. Il a exhorté les militaires à « continuer à mériter de la nation » en respectant le « pari de relever le défi de la discipline. »

Adam’s Régis SOUAGA, Envoyé Spécial à Korhogo

Source : rédaction PôleAfrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *