Mugefci – Carte unique et intelligente, les précisions de Kouamé Mesmin Komoé ( PCA)

Kouamé Mesmin Komoé, Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Mutuelle Générale des Fonctionnaires et Agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugefci) a présenté le bilan d’une année de gestion sur un mandat de quatre ans à la tête de la mutuelle, ce 30 octobre 2018 à Abidjan-Plateau. Il est revenu sur la question de la carte unique et intelligente.

Il y a un an que  Kouamé Mesmin Komoé devient président du conseil d’administration de la Mutuelle Générale des Fonctionnaires et Agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugefci). Il a présenté, ce mardi 30 octobre 2018, le bilan de sa première année de gestion sur un mandat prévu pour quatre ans. La question de la carte unique et intelligente, l’un de ses arguments de campagne, est revenue sur la table, en tant qu’acquis à l’en croire. Pour lui, cette carte fait partie du volet modernisation de l’accès aux prestations. Aussi, le PCA se félicite-il de sa mise en route.

« En moins d’un mois, ce sont plus de 5000 familles qui ont été enrôlées et qui ont reçu leurs nouvelles cartes. Dans le processus, nous sommes autour de 12 mille personnes enrôlées, c’est cinq fois le chiffre de l’ensemble des membres des organisations qui appellent leurs militants à ne pas payer», tance-t-il les organisations qui suggèrent que cette carte soit plutôt gratuite, au lieu de coûter 10 mille F CFA par famille. « Aucune carte bancaire n’est gratuite », rétorque pour sa part Mesmin Komoé.

Expliquant les fonctionnalités de la carte, Traoré Brahima,, directeur de la Mugefci indique que « La carte intelligente est une carte à puce apparente, une carte bancaire, une carte visa, comme toutes les cartes bancaires, elle est adossée à une banque », explique-t-il en ajoutant que le logo de la Mucrefci ( micro finance mise en place par la Mugefci) sur la carte permettra à la Mucrefci de donner des bénéfices au mutualiste pour éviter qu’il quitte Tingréla, qu’il quitte Guiglo pour venir à Abidjan récupérer un chèque.

« De là où il sera, le virement sera fait directement sur son compte et il pourra aller dans un guichet automatique pour retirer son dû. Cette carte permet d’avoir accès au dossier médical du patient et des informations sur le patient. Selon lui, elle est garantie du point de vue de la sécurité », indique le DG.

Au niveau du renforcement des capacités opérationnelles, le PCA se félicite de la « construction d’un centre d’optique mutualiste ultramoderne au siège de la Mugef-ci dont l’ouverture va se faire avant la fin de l’année ». La  mutuelle étant en attente de l’agrément du ministère de la santé.

Pour ce qui est des projets en cours de réalisation, il égraine la finalisation des démarches administratives « afin de disposer de tous les documents légaux de propriétés du terrain de Bouaké et des autorisations de construction avant la pose de la première pierre et le lancement de travaux de construction de l’hôpital des fonctionnaires de Bouaké ». Il entend par ailleurs, entre autres, poursuivre  les négociations avec un partenaire pour l’ouverture d’un centre de santé mutualiste à Yopougon. L’autre projet en cours de finalisation est la définition des conditions de prescriptions des infirmiers et infirmières, chef de poste des zones dépourvues de médecins.

Il note aussi que « Suite au déséquilibre financier du Régime Ivoir’santé, des réformes sont en cours afin d’équilibrer ledit Régime cher aux fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire. Il s’agit notamment de la mise en œuvre d’une campagne de recrutement des nouveaux fonctionnaires notamment des adhérents plus jeunes. Cette campagne vise à atteindre au moins 100 000 adhérents pour l’équilibre financier de ce produit », note Kouamé Mesmin Komoé.

Nesmon De Laure

Poleafrique.info

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *