Négoce du Café-Cacao, des exportateurs ivoiriens confient la gestion des risques à l’ACS

Le Collectif des Exportateurs Nationaux de Café-Cacao (CENCC) et l’Assurance Conseil Service (ACS) ont signé une convention de partenariat ce 26 juillet 2018 à Abidjan-Plateau. L’objectif est de mutualiser les risques d’assurance afin d’améliorer le rapport qualité prix.

L’idée est d’accroître la compétitivité à l’exportation. Le Collectif des Exportateurs Nationaux de Café-Cacao (CENCC) et l’Assurance Conseil Service (ACS) ont signé une convention de partenariat ce 26 juillet 2018 à Abidjan-Plateau.

Selon les signataires, au niveau financier, le partenariat permettra de « réduire les charges assurantielles ».  Au  niveau technique,  la convention permettra, entre autres, d’ « équilibrer les résultats pour éviter des majorations de primes éventuelles ».

Ahmed Bemba, responsable de ACS explique que « par la mutualisation, il se crée une forme de solidarité qui permet à ceux dont le risque serait plus élevé un accès à l’assurance à un coût raisonnable », note-t-il. Ahmed Bemba ajoute qu’ «  A l’ origine, le projet portait sur l’assurance transport maritime. Au cours d’une rencontre, les exportateurs ont exprimé le besoin de mutualiser tous les risques d’assurance. Ce qui constitue une originalité car le principe de la mutualisation était généralement admis dans le domaine de la santé».

Pour sa part, Albert Diadhiou, PDG du CENCC se félicite de l’adhésion des exportateurs nationaux.

« Nous avons décidé de poser un premier acte fort, qui consiste à mutualiser nos risques d’assurance, afin d’améliorer le rapport qualité prix de nos couvertures assurantielles.  Les assurances sont un poste extrêmement délicat et il n’a pas été facile de fédérer nos différentes entreprises autour de cette question. Le fait d’y être parvenu démontre, s’il en faut, de la forte volonté des exportateurs nationaux de joindre leurs forces et de donner vie à l’adage qui dit que l’alliance rend le faible fort », précise-t-il.

L’économie ivoirienne est dépendante du binôme café-cacao.  Il représente 15% du PIB et 35% des recettes d’exportation. Le CENCC regroupe une douzaine de société. Il  a réalisé en fin juin 2018, selon le PDG, un volume cumulé d’exportation de fèves de cacao supérieur à 300 mille tonnes au titre de la campagne en cours.  Tout en étant pas membres du CENCC, deux exportateurs nationaux se sont joints à cette convention. Ce qui porte à 14, le nombre d’entreprises  d’exportation prises en charge par l’ACS. Le CENCC annonce, par ailleurs, des actions humanitaires.

Nesmon De Laure

Source: Pôleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *