Nouveau Gouvernement – Le critère pro parti unifié a beaucoup joué, les précisions d’Amadou Gon

Face à la presse ce mercredi 11 juillet, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly est revenu sur les critères de choix des membres du tout nouveau gouvernement qu’il a formé. Il s’agit d’une équipe essentiellement composée de ministres issus des partis membres de la coalition au pouvoir, mais favorables à la création du parti unifié RHDP. C’était au cours d’un point de presse marquant la fin du tout premier conseil des ministres du nouveau gouvernement.

« Quelles sont les principales caractéristiques de ce gouvernement ? J’ai eu l’occasion pour ce qui est de la partie liée au RHDP, lors des consultations que nous avons eu à faire avec les ministres, de nous assurer que chacun des ministres autour de cette table étaient engagés, dans la construction du parti unifié », a signifié d’entrée le chef du gouvernement.

Et d’ajouter que ce critère est en respect des consignes à lui données par le président ivoirien Alassane Ouattara lors de la dissolution du gouvernement précédent qu’il dirigeait. « Le président de la République à l’occasion de la dissolution du gouvernement a demandé que le nouveau gouvernement puisse être constitué de membres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et des membres de la société civile… concernant le RHDP, les partis membres sont tous représentés, et je me suis assuré lors des consultations puisqu’il y en a eu avant l’entrée au gouvernement, que chaque membre, qu’il soit du PDCI, qu’il soit du RDR…que chacun est engagé dans la voie de la construction du parti unifié. C’était la logique de formation du gouvernement. Il n’y a pas de surprise, tous ceux qui sont là représentent bien le RHDP dans une optique de consolider le RHDP et d’aller à la création du parti unifié », soutient-il.

Interrogé sur la représentation du PDCI, un parti du RHDP qui à son niveau a décidé de remettre les discussions sur le parti unifié à après 2020, Amadou Coulibaly répond : « Je n’ai pas à me prononcer sur le fait qu’ils soient dissidents ou pas. Je sais qu’ils sont PDCI, la dessus pour moi il n’y a absolument aucun doute. Je n’ai pas encore entendu de communiqué du PDCI qui dise le contraire. Ils sont PDCI, et ils sont PDCI favorable à la création du parti unifié ».

Le président du PDCI Henri Konan Bédié a-t-il été consulté pour la formation de ce gouvernement ? « En ce qui me concerne en tant que premier ministre, constitutionnellement, j’ai le devoir de travailler simplement avec le président de la république. C’est à lui que je rends compte pour ce qui concerne la formation du gouvernement. Le gouvernement a donc été formé dans une liaison entre le chef du gouvernement et le chef de l’Etat monsieur le président de la République. Assurément le chef de l’Etat en a discuté avec le Vice-Président de la République », fait savoir le Premier ministre.

La nouvelle équipe gouvernementale comprend une quarantaine de membres dont 36 ministres et 5 secrétaires d’Etat. Pour le chef du gouvernement, ce nombre loin d’être pléthorique, répond au souci de former un gouvernement d’ouverture et d’union, prenant en compte tous les partis membres du RHDP. Il n’y aura pas d’incidence majeur sur le budget de l’Etat » a-t-il assuré.

Richard Yasseu

Source : rédaction Poleafrique.info 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *