Numérique et employabilité – Une école de code informatique créée en Côte d’Ivoire

Une école de code informatique vient d’ouvrir ses portes en Côte d’Ivoire. Elle est une initiative du partenariat entre l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody et la Fabrique sociale du numérique SIMPLON Côte d’Ivoire. L’inauguration de cette école a eu lieu ce jeudi 6 décembre sur le campus universitaire de Cocody en présence du ministre Kandia Camara de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la Formation professionnelle et  Gilles Huberson, l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire.  
 
Ce sont 24 jeunes Ivoiriens dont 40% de filles qui seront les premiers bénéficiaires de cette école. Ils ont été sélectionnés sur 600 postulants. Ces jeunes seront formés au métier de développeurs Web et mobile. Selon Valérie Leroy présidente de l’AUF, la création de cette école dite “‘Fabrique inclusive du numérique” vise la réalisation d’un objectif commun à sa structure et SIMPLON: celui “ d’accroître et renforcer l’employabilité des jeunes”.
 
C’est aussi l’avis de François Durollet le Directeur général de SIMPLON pour qui, « la transformation digitale est un pilier du développement en Afrique ». D’où son engagement à apporter aux apprenants une formation de qualité afin qu’ils soient compétitifs sur le marché de l’emploi. Pour Gilles Huberson l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, la mise en place de ce projet s’inscrit dans la droite ligne de l’ambition de l’Etat français de faire en Côte d’Ivoire des diplômes à la fois « ivoiriens et français ». Non sans ajouter que les diplômes obtenus à la fin de cette formation auront une équivalence en France.
 
Kandia Camara la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a fait remarquer pour sa part que l’une des priorités du gouvernement ivoirien à travers sa politique de l’éducation et la formation pour tous, est de « mener des actions pour ne pas que l’école ne débouche pas sur le chômage ». Aussi se réjouit-elle de ce que l’initiative de l’AUF et de SIMPLON aille dans cette vision à travers cette école de code informatique. Kandia Camara a également exhorté les apprenants à faire honneur à ce choix porté sur eux en tant que premiers bénéficiaires de cette formation. « Vous tenez là une opportunité pour changer le cours de votre vie » a-t-elle soutenu.
Ces 24 jeunes apprenants auront 7 mois de formation dont un mois de stage.
 
Richard Yasseu
Source : rédaction Poleafrique.info
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *