Parti unifié RHDP, Bataille de com au PDCI, attention aux fakes news

La crise née au sein du PDCI du fait de la création du parti unifié RHDP en dépit des résolutions du bureau politique du 17 juin atteint la communication. 

La  bataille de la communication fait rage au PDCI. Depuis l’annonce jeudi de la création du parti unifié ce  lundi, les communiqués se succèdent.  Les fakes news aussi.

Henri Konan Bedié a signé le  13 juillet  un communiqué menaçant les militants qui choisiront l’AG du parti unifié RHDP au détriment des obsèques de Jean Konan Banny, l’un des pionniers du parti. Coïncidence de calendrier, les deux événements ont lieu le même jour, c est à dire ce lundi 16 juillet 2018.

Le même soir du 13 juillet, un communiqué est attribué au ministre Kobenan Adjoumani, porte étendard des frondeurs du PDCI reunis sous la bannière de la plateforme “Sur les traces d’Houphouet Boigny “. Ce second communiqué apparaissait comme une réplique à celui du président du parti dit ceci:

«Fidèle à son message d’union, de fraternité et de rassemblement de tous les fils et filles d’Houphouët Boigny et dans la droite ligne de l’appel de Daoukro lancé par le président Henri Konan Bédié pour la création du parti unifié Rhdp endossé par le bureau politique du Pdci Rda le 17 juin 2018, le mouvement “sur les traces d’Houphouët Boigny” demande instamment à tous les membres et aux militants du Pdci Rda de prendre part le lundi 16 juillet  des  15 h à l’AG constitutive du Rhdp au Sofitel hôtel ivoire. Kobenan Kouassi Adjoumani président exécutif du mouvement « sur les traces d’Houphouët Boigny »“.

Ce texte a défilé en boucle dans des groupes Whatsapp. Mais on ne retrouvait aucune trace du texte ni sur un site d’information ni sur  les canaux du mouvement politique sur les réseaux sociaux.  Joint par un journaliste, le service de communication de Kobenan Adjoumani a démenti ce communiqué. 

C’est seulement le week-end au cours de  l’installation de son mouvement dans le Gbeke que Adjoumani a invité à participer à l’AG et non à travers un communiqué. 

Samedi nuit et dimanche matin, des publications pullilaient sur les réseaux sociaux affirmant que Bedié se fait représenter à l’AG du parti unifié par trois personnalités du PDCI, des ministres notamment. 

L’information a même été publiée dans un organe de presse papier proche du PDCI avec une source anonyme.  

Lundi matin un nouveau communiqué signé encore par Bedié insiste pour dire qu’ il n a pas envoyé de cadres se faire représenter à l’AG. 

Contacté par Pôleafrique.info pour déceler le vrai de l’ivrai au sujet des consignes de Bedié, le service de communication  du PDCI officiel n’a pas encore fait suite à la requête. 

Anderson Diedri, spécialiste du factchecking interrogé par Pôleafrique.info, fait des précisions. “en général, les fake news (fausses informations), c’est tout ce qui est fausses informations, rumeurs, canulars. Quand c’est distillé sans volonté délibéré (un responsable politique par exemple qui se trompe), on peut partir d’erreur. Mais c’est distillé délibérément dans le but de manipuler l’opinion, il s’agit clairement des fake news“. Soyez donc prudents avec les informations qui vous parviennent.  
 

Le général Kouassi Gervais ou encore le maire Akossi Banjo, tous deux proches de Konan Bedié ont été donnés pour arrêtés par la rumeur alors qu’ il n en est rien après vérification. 
Qui a intérêt à manipuler les journalistes ou l’opinion ?

Nesmon De Laure 
Pôleafrique.info 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *