Participation politique/ Vincent Bohouo, plaide la facilitation du vote des personnes handicapées

Le droit de vote n’est pas interdit aux personnes handicapées en Côte d’Ivoire. Mais dans les faits, c’est presque tout comme. Vincent Bohouo, défenseur des droits des personnes handicapées l’a démontré et a convaincu le jury d’un concours international de vidéo sur les droits de l’homme.

Une vidéo de moins de trois minutes dans laquelle des personnes handicapées expriment le mal qu’elles ont à voter. Cet élément produit par Vincent Bohouo  de la  Confédération des Organisations des Personnes Handicapées de Côte d’Ivoire (COPHCI)  a convaincu le jury du concours organisé à l’issu d’une vidéo bootcamp en Afrique du Sud.

Deuxième à ce concours de journalisme citoyen sur les droits de l’homme,  Vincent Bohouo exprime ses motivations : « Notre vidéo visait à promouvoir le droit de vote pour les personnes handicapées. En effet les personnes handicapées sont confrontées à de nombreuses barrières qui les empêchent de participer pleinement au processus électoral. Cette vidéo visait donc à interpeller l’opinion en général et nos leaders politiques en particulier en vue de faciliter la participation politique et citoyenne des personnes handicapées qui constituent 15% de notre population ».

Il suggère que le processus électoral soit inclusif. C’est à dire qu’il prenne en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées. « Que les programmes de campagnes, les meetings, les brochures soient accessibles aux personnes handicapées.  Par exemple, prévoir des brochures en braille pour les non-voyants. Lors des meetings publics que les candidats engagent des interprètes en langue des signes pour permettre aux sourds et muets de comprendre leur projet de campagne », soutient le défenseur des droits de l’homme. Son plaidoyer est de voir les personnes handicapées représentées au sein de la CEI. « Que les personnes handicapées soient impliquées à toutes les étapes,  car nous avons un adage qui nous est cher :” rien pour nous sans nous », soutient-il.

En Côte d’Ivoire,  les discussions sont en cours avec la société civile pour une réforme de la CEI. Tenir compte du plaidoyer de Vincent Bohouo peut produire des résultats pour une élection  inclusive en 2020.

Nesmon De Laure

Pôleafrique.info

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *