Passation de commandement- L’armée fait peau neuve, le nouveau CEMGA et Commandant supérieur de la Gendarmerie officiellement installés

Ils ont officiellement pris fonction ce lundi 31 décembre, au cours des cérémonies de passation de commandement. Le Général de division Lassina Doumbia succède au Général Sékou Touré à la tête de l’Etat-Major des armées de Côte d’Ivoire tandis que le Général de brigade Alexandre Apalo Touré, remplace le général de division Kouakou Nicolas, à la tête de la Gendarmerie Nationale. Les passations ont été faites en présence du ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko.

Le Général de division Lassina Doumbia succède officiellement le Général Touré Sékou qui fait valoir ses droits à la retraite. Au cours d’une cérémonie de passation de commandement qui a lieu ce lundi 31 décembre à l’Etat-Major des armées au Plateau, le Général sortant a passé le témoin au tout nouveau CEMGA. Le Général de division Lassina Doumbia, nommé le 28 décembre dernier, par le Président de la République, Chef suprême des armées, était jusqu’à lors, Chef d’Etat-Major adjoint, et par ailleurs le commandant des forces spéciales.

« officiers, sous-officiers, militaires du rang, sapeurs, cavaliers et aviateurs, de par le président de la république, Chef suprême des armées, vous reconnaîtrez désormais pour Chef, le Général de division Lassina Doumbia ici présent, et vous lui obéirez en toute circonstance », a lancé le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, avant de récupérer le drapeau des mains du CEMGA sortant,  et le remettre au rentrant.

Avant de s’adresser et de donner ses premiers ordres à ses hommes, le Général de division, Chef d’Etat-Major  Général des armées de Côte d’Ivoire, Lassina Doumbia a remercié  le Président de la République, le premier ministre, Chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly et le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko pour la confiance en lui placée. Il s’est engagé à accomplir les missions à lui assignées.

S’adressant à son prédécesseur le général Touré Sékou, le nouveau Chef d’Etat-Major lui a rendu un vibrant hommage.

« Que d’estime, dire que vous m’avez associé au commandement serait un euphémisme, dire que vous m’avez laissé faire serait exagéré. Dans tous les cas, je ne me suis jamais senti comme un subalterne, j’ai trouvé en vous un aîné, un père, une personne à mes idées et à mes propositions. Je n’ai qu’un seul objectif, celui d’agir pour que nous soyons fiers d’être soldat et que l’Etat soit fier de nous » a-t-il déclaré.

Le nouveau CEMGA a insisté sur la solidarité et la fraternité au sein de l’armée. Il a aussi promis l’organisation des stages, des formations et des renforcements de capacités pour davantage revaloriser l’image de l’armée ivoirienne.

Le Général de division Lassina Doumbia avant d’être nommé Chef d’Etat-Major Général des armées de Côte d’Ivoire était commandant des forces spéciales. Il en est même le fondateur. Le nouveau CEMGA a intégré l’école des forces armées de Côte d’Ivoire en 1988. Il est Officier militaire de la promotion Gon Coulibaly et est titulaire de plusieurs diplômes dont un master en droit option carrière, obtenu à l’université d’Abidjan. En plus des qualifications obtenues en cours de formation, il a occupé successivement plusieurs fonctions dans le commandement à l’Etat-Major.

Après la commune du Plateau, cap sur l’Ecole de Gendarmerie de Cocody. Il y avait aussi un changement au niveau du commandement supérieur de la Gendarmerie. Le Général de division Kouakou Kouadio Nicolas, cède le témoin au Général de Brigade Alexandre Touré Apalo.

Né le 06 octobre 1959 a Zuénoula, le nouveau Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale était récemment, commandant en second de cette institution. Il est commando parachutiste de formation et spécialiste des armes blindées. Cet amoureux du métier des armées, est diplômé de l’étude stratégique et de défense. Il a occupé plusieurs fonctions dont celui de Commandant de l’Ecole de Gendarmerie d’Abidjan. Touré Apalo a reçu plusieurs distinctions dans son parcours militaire. Il est notamment chevalier dans l’ordre du mérite national et médaillé de sauvetage échelon Or. 

Tout comme le Chef d’Etat-Major des armées, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale s’est engagé à travailler et accomplir sa mission avec vénération.

DIANE Drissa, stagiaire

Poleafrique.info 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *