Plafonnement des cautions de maison – La sanction financière qui attend les bailleurs et propriétaires indélicats

Bonne nouvelle pour les candidats au bail à usage d’habitation. La nouvelle loi sur la location des maisons prévoit un recourt en cas de constatation d’excès de nombre de mois de caution et avance, contrairement à ce qui est prévu par la loi. Voici où se plaindre.   
 
Depuis l’annexe fiscale 2018, il a été « institué une taxe sur la quote-part des sommes versées aux bailleurs qui excèdent les limites autorisées », lit-on dans l’annexe fiscale à la loi de finance N°2018-984 du 28 décembre 2018 portant budget de l’Etat pour la gestion 2019 en son point 5.3.4 sur le plafonnement des sommes à verser par les locataires aux bailleurs.
 
A cette disposition, poursuit le document, « un article 1143 a été introduit dans le code général des impôts sous un titre 23ème intitulé « Taxes sur les excédents des montants des cautions et avances sur les loyers ».
 
Autrement dit, les bailleurs indélicats, seront contraints de verser une taxe pour augmentation des montants des cautions et avances. « Cette nouvelle taxe est perçue au taux de 20% assis sur les sommes excédentaires », précise la loi.       
 
Autrefois, la perception de cette taxe avait été confiée au receveur des impôts fonciers du lieu de situation de l’immeuble. Mais aujourd’hui « pour des raisons pratiques, l’annexe fiscale 2019 confie le recouvrement de cette taxe au receveur du Domaine, de la Conservation foncière, de l’Enregistrement et du Timbre du lieu où le contrat de bail est enregistré », en d’autres termes, dans les directions locales des impôts, fait savoir la nouvelle loi.
 
En Côte d’Ivoire, la loi N°2018-575 du 13 juin 2018 relative au bail à usage d’habitation plafonne les sommes à verser par les locataires aux bailleurs à deux mois de caution et deux mois d’avance sur le loyer. Il n’y a pas place pour un mois au profit d’individu assis sous des manguiers ou des cabanes se passant pour démarcheurs. Au propriétaire d’assumer cette charge financière car il ne doit pas excéder 4 mois de garantie de loyer et caution. Ce qui est dit est dit.
 
Richard Yasseu
Source : rédaction Poleafrique.info    
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *