Exclusif/ Port autonome d’Abidjan- Hien Sié réussit les travaux, Ouattara en Houphouët-Boigny sur le canal de Vridi

Un autre grand jour pour la Côte d’Ivoire le 21 février prochain en présence du Président Alassane Ouattara qui, dans les pas du père fondateur Félix Houphouët-Boigny, inaugurera le Canal de Vridi new look pour accroître la compétitivité du port autonome d’Abidjan, 84 ans après l’adoption du projet qui a donné naissance au premier canal en Afrique.

Le jeudi 21 février, restera gravée dans les annales de la République de Côte d’Ivoire comme la date d’inauguration et d’ouverture à exploitation du canal de Vridi relooké, réhabilité et agrandit suite aux travaux lancés en octobre 2015 par Amadou Gon Coulibaly, alors Secrétaire Général de la Présidence.

Les services du Directeur Général du port d’Abidjan, Hien Sié sont à pieds d’œuvre pour faire de cette cérémonie une des plus réussies de par la portée historique de l’événement.

C’est la banque chinoise Export-import (Eximbak), qui a financé ce chantier réalisé par China harbour engineering company (Chec), entreprise chinoise qui matérialise la bonne santé des relations d’affaires entre la Côte d’Ivoire et la Chine. Estimé à 560 milliards de FCfa, hors taxe, cet agrandissement du canal de Vridi permettra de «de repositionner notre port qui a perdu sa position de leader », assure le Directeur Général du PAA, Hien Sié.

Avec les travaux achevés, des navires « quelle que soit leur longueur » avec un tirant d’eau de 16 m, pourront accoster au port autonome d’Abidjan qui concrétise son ambition de se hisser comme un port de référence en Afrique de l’Ouest. Ainsi, le transit du fret des pays de l’hinterland en sera plus facilité. Le nouveau canal de Vridi est agrandit sur 350 m de largeur contre 200 m avant.

Des navires de 250 m de long maximum avec un tirant d’eau de 12 m étaient capables de venir au port d’Abidjan.

Pour l’événement de ce 21 février, les deux photos des deux bâtisseurs du moment sont affichées, Félix Houphouët-Boigny, souriant au regard du travail abattu par son unique Premier Ministre, lui aussi heureux de ce rêve réalisé.

Diarrassouba Tahirou, porte-parole de la communauté portuaire, a annoncé à l’occasion des vœux de nouvel an au ministre des Transports, Amadou Koné, qu’à la suite d’Abidjan, les « travaux d’extension et de modernisation du port de San Pedro débuteront en 2019. » Il avait à l’occasion, soutenu que les acteurs de la commission d’autorisation de transport par containers souhaitaient sa « réactivation » et poser le problème de « parking de stationnement en dehors de la zone portuaire. »

Avec plus de grands navires, ce problème d’engorgement de la zone portuaire pourrait s’accentuer et il faudrait à Hien Sié et à ses hommes, réfléchir vite et bien pour accroître le capital confiance tissé dès son arrivée aux commandes du PAA, avec les opérateurs économiques maliens, burkinabè et nigériens.

Le canal de Vridi a vu ses travaux débuter en 1936 après plusieurs péripéties, des travaux, des études et une livraison le 23 juillet 1950 puis le port le 1er janvier 1951. Avec les 1152 Km de chemin de fer en rénovation entre Abidjan et Ouagadougou avec vue sur Kaya, c’est un nouvel essor économique qu’entrevoit la Côte d’Ivoire.

Pour l’heure, chacun célèbre la joie du moment et attend le 21 février prochain avec impatience, pour voir l’avenir économique du pays, prendre un peu plus le large avec sur le ponton, le capitaine du navire ivoire, Dr Alassane Ouattara.

Adam’s Régis SOUAGA

Source : rédaction Pôleafrique.info

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *