Reprise des élections locales – Bassam, Lakota, Port-Bouët… à nouveau aux urnes le 16 décembre

En Côte d’Ivoire, les scrutins des régionales et municipales annulés dans certaines localités du pays en fin de semaine dernière par la Chambre administrative de la Cour suprême, vont être repris le dimanche 16 décembre prochain, annoncé ce lundi 3 décembre le ministre Sidi Touré porte-parole du gouvernement à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaires.
 
« … le conseil a adopté deux décrets. Le premier décret porte convocation des collèges électoraux pour les élections partielles régionales du Loh-Guiboua et du Guémon et des élections partielles municipales de Port-Bouët, de Bingerville, de Grand-Bassam, de Lakota, de Rubino et de Bouko. Ce décret convoque les collèges électoraux à la date du dimanche 16 décembre 2018 en vue des élections partielles des conseillers régionaux et des conseillers municipaux dans les circonscriptions électorales pour lesquelles la Chambre administrative de la Cour suprême, juge du contentieux en la matière a annulé le scrutin du 13 octobre 2018 », a dit le ministre Sidi Touré.
 
Le deuxième décret, poursuit le porte-parole du gouvernement, porte sur la durée de la campagne. Elle s’étendra sur sept jours. « La campagne électorale est ouverte le samedi 8 décembre 2018 à minuit, et close le samedi 14 décembre 2018 à 24h. Le scrutin sera ouvert à 8h et clos à 18h », soutient-il.
 
Parmi ces localités, le ministre porte-parole du gouvernement fait savoir qu’en ce qui concerne les régionales, ce sont une localité RHDP et une localité indépendante. Les municipales elles concernent quatre localités RHDP, une indépendante et une PDCI.
 
Pour ces élections locales, le PDCI de Henri Konan Bédié a fait recours aux services d’avocats français afin de suivre ses requêtes portées devant la justice nationale. Une action qualifiée d’ « incongruité » par le ministre Sidi Touré. Il a fait savoir que les autorités du pays ont été surprises de constater qu’il y ait eu des sollicitations d’avocats extérieurs pour intervenir dans des sujets à contenu local. « Ceci est une incongruité que nous ne comprenons pas. Mais en tout état de cause, c’est le RHDP qui est frappé. Mais nous allons repartir de plus belle à ces élections pour remporter le meilleur pour la Côte d’Ivoire, pour notre RHDP », dit-il.   
 
Ces localités ont en partie vu leur scrutin annulé du fait des scènes de violence pendant et après le vote. Interrogé sur la question sécuritaire, Sidi Touré rassure que pour cette reprise, les mesures sécuritaires seront renforcées.
 
Richard Yasseu
 
Poleafrique.info 
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *