Russie 2018- Demi-finales européennes, l’issue la plus incertaine de l’histoire

Des 32 équipes engagées dans la compétition, il n’en reste plus que quatre. Et elles sont toutes européennes. Qui de la France, la Belgique, la Croatie ou encore de l’Angleterre montera sur le toit du monde le 15 juillet prochain à Moscou ? Les paris sont ouverts et les analyses vont bon train.
 
Le coût d’envoi de la 21ème coupe du monde a été donné le 14 juin dernier en Russie. Quelques semaines plus tard, la compétition est pratiquement prête à livrer son verdict final. Après avoir déjoué tous les pronostics, l’issue de ce mondial russe s’avère incertain, tant les favoris sont tous passés à la trappe. Désormais quatre équipes sont proches du but. Les chances de remporter le trophée n’ont jamais été aussi équitables.
 
France- Belgique, la fougue de la jeunesse
La compétition avait pourtant difficilement démarré pour cette équipe de France, qui a eu du mal à se défaire de l’Australie. Les coéquipiers d’Antoine Griezmann ont ensuite enchaîné une deuxième victoire et un match nul, pour s’assurer la tête du groupe C. Mais c’est surtout dans le match de quarts de finale face à l’Argentine, que les Bleus auront montré du caractère. L’équipe de France la plus jeune du tournoi, a éliminé l’Albi-céleste de Lionel Messi en 8ème de finale, avant de se hisser en demi-finale en battant l’Uruguay en quarts, sur le score de 2 buts à zéro. Elle sera face à la Belgique d’Eden Hazard, dans le dernier carré de la compétition.
 
Victorieuse du Brésil, considéré comme l’hyper favori de la compétition, les Diables Rouges ont attiré les projecteurs de tous les spécialistes du football. Avec 14 buts inscrits depuis le début de ce tournoi, les belges possèdent la meilleure attaque avec un effectif tout aussi jeune que celui des français. Le match de ce mardi 10 juillet sera sûrement celui des étoiles avec Kylian M’Bappe, Antoine Griezmann, Ngolo Kanté d’un côté et Eden Hazard, Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku de l’autre. Selon plusieurs observateurs, le futur champion du monde sortira de cette confrontation. Et la Belgique compte bien décrocher sa première médaille mondiale. Mais ce match sonne aussi les retrouvailles entre deux anciens coéquipiers, champions du monde 1998 avec la France, Didier Deschamps et Thierry Henri. Ce qui donne une tout autre saveur à l’empoignade.
 
Croatie-Angleterre, l’expérience fera-t-elle la différence ?
Elle est sûrement la surprise du mondial 2018 en Russie. La Croatie s’est montrée plus solide qu’on ne l’espérait. Après avoir survolé sa poule en remportant tous ses matchs, l’équipe croate a ensuite eu plus de difficultés à se défaire de la Suède en huitièmes et du pays hôte en quarts. Des matchs dans lesquels les coéquipiers de Luka Modric sont allés jusqu’aux tirs au but, pour s’offrir une demi-finale face à l’Angleterre. Mais ces performances pourraient peser lourd dans la balance face à des anglais, proches d’un deuxième sacre mondial. Les « Three Lions » confirment en effet tout le bien que les spécialistes pensaient d’eux. L’Angleterre selon les médias locaux, possède la meilleure équipe dans une coupe du monde, depuis l’ère Beckham, Rio Ferdinand ou Michael Owen.
 
Les anglais partent donc avec un léger avantage face à des croates qui pourraient être émoussés après deux prolongations de suite. Pourtant l’expérience est du côté de la Croatie avec plusieurs joueurs ayant été du voyage brésilien, il y a de cela quatre ans. L’expérience ou la jeunesse ? Verdict, mardi et mercredi prochain sur le coup de 18h.

Recevez nos alertes SMS : ORANGE (#136*31#) et MTN (*420*16#)

 
Éric Coulibaly
Poleafrique.info
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *