Secteur bancaire- Orabank entre en bourse, 13.883.006 actions en vente, Bintou N’doye (DG): “Nous sommes plus humains”

Présent dans 12 pays du continent africain, le groupe Orabank s’apprête à franchir un palier non moins important dans sa politique d’expansion et de développement. Ce vendredi 19 octobre, les responsables de l’institution ont officiellement lancé l’achat d’actions au profit du grand public.

Il s’agit pour le groupe d’entrer en bourse avec beaucoup d’optimisme à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Le groupe garde un certain optimisme quant à la stabilisation des marchés d’ici la clôture de l’offre. Celle-ci comprend l’émission de 6.097.561 nouvelles actions, par augmentation de capital, et la cession de 7.785.445 actions existantes sur le marché secondaire au prix de 4100 FCFA l’action.

Pour mieux comprendre les motivations de l’opération, les responsables de la banque étaient devant les médias pour lever tout équivoque sur la volonté d’Orabank d’offrir le meilleur à ses clients, et ainsi promouvoir l’investissement en Côte d’Ivoire.

« Il faut rappeler qu’Orabank a connu une croissance très importante ces dernières années financée par ses actionnaires. Le groupe a multiplié la taille de son bilan par 7. Aujourd’hui nous sommes à 3000 milliards de FCFA de total de bilan. C’est vraiment un grand groupe bancaire en Afrique francophone. Il était donc important d’appuyer cette croissance qui est encore devant nous. L’actionnaire gagnera des dividendes et une appréciation de la valeur de son titre s’il souscrit à l’offre. Nous espérons positionner Oragroup comme une valeur de croissance sur le long terme avec un fort potentiel d’appréciation de sa valeur » explique le PCA François Leguennou au micro de Poleafrique.info.

Ce sera au total une levée de 56,92 milliards de francs CFA, ce qui est en fait la plus importante introduction à la bourse d’Abidjan depuis sa création en 1998. Cette opération vient soutenir des chiffres au vert pour l’institution bancaire. Les dépôts de la clientèle de l’ensemble du réseau Orabank s’élevaient à 1.179 milliards de FCFA en 2017 soit une hausse de plus de 42%.

En 10 ans la trajectoire de croissance d’Oragroup a été exemplaire. Le réseau Orabank est passé d’une présence dans 5 pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale, à une dimension panafricaine avec des filiales dans 12 pays répartis sur quatre zones monétaires. Et selon la Directrice Générale de la Banque, Bintou Touré N’Doye, la marque de l’institution réside dans son humanité. Orabank n’a pas peur de financer les PME, ce que rechigne à faire plusieurs autres institutions bancaires de la place.

« Nous avons lancé cette souscription parce que nous pensons pouvoir développer nos activités et surtout aider notre clientèle à faire des bénéfices par la même occasion. Vous l’avez dit, il y a plusieurs institutions bancaires sur la place mais toutes n’offrent pas les mêmes services que nous. Nous sommes plus humains et aidons surtout les porteurs de projets à prendre leur envol. Orabank finance les PME, ce que les autres banques ne font pas forcément. C’est donc une opportunité à saisir et nous pensons que cette entrée en bourse ne fera que positionner d’avantage le groupe » assure-t-elle.

Pour apporter plus de poids aux propos de sa Directrice Générale, Serges Mian, directeur des relations investissements et partenaires a tenu à rassurer quant aux éventuels risques encourus par la Banque à son entrée à la BRVM. « Nous sommes confiants que le marché va se stabiliser puisqu’après avoir enregistré un fort taux de croissance depuis plus de 6 ans, il était normal de passer par cette zone de fluctuation avant la normalisation de la situation. Il n’ y a donc pas de souci à se faire » assure-t-il.

La souscription à l’offre d’Orabank court du 29 octobre au 15 novembre 2018 avec une possibilité de clôture anticipée. Tout dépendra de la demande.

Éric Coulibaly

Poleafrique.info 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *