Séminaire gouvernemental – 5 priorités, 727.5 milliards FCFA pour concrétiser le développement, Ouattara à fond dans le social

Pour la période 2019-2020, le gouvernement de Côte d’Ivoire a cinq actions prioritaires. Ces points ont été déclinés ce lundi 4 février par le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly au cours du séminaire gouvernemental sur le Programme d’Actions Prioritaires (PAP) qui se tient au palais présidentiel d’Abidjan- Plateau.
 
« Fournir aux populations des services de santé de proximité et améliorer la protection sociale ; Renforcer les conditions d’accès et de maintien à l’école des enfants de 6 à 16 ans notamment les jeunes filles et améliorer les conditions d’études et de vie des étudiants ; Favoriser l’accès des populations au logement, à l’eau potable, à l’énergie, au transport aux biens de grande consommation ; Accroître l’accès des jeunes ainsi que des femmes, piliers de nos familles et de nos communautés à des revenus et à un emploi décent et stable ; Créer des conditions pour le bien-être des populations en milieu rural et assurer la sécurité alimentaire », sont les cinq grands points qui orienteront les actions du gouvernement ivoirien pendant la période 2019-2020, a fait savoir ce lundi, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly dans son discours d’ouverture du séminaire gouvernemental.    
 
Selon le chef du gouvernent, ce programme social a un coût d’un montant 727, 5 milliards FCFA. Amadou Gon Coulibaly a en outre souligné que ces priorités font partie des orientations du président ivoirien, Alassane Ouattara pour qui il s’agit de « placer les années 2019-2020 sous le sceau du social ». « Le programme social du gouvernement d’un montant de 727, 5 milliards FCFA sur la période 2019-2020 adopté à cet effet, traduit la volonté de son excellence monsieur le Président de la République de veiller chaque jour davantage à l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens », a-t-il soutenu.
 
Et d’ajouter qu’ « à travers le présent exercice (séminaire gouvernemental), il s’agit d’examiner les plans d’action sectoriels pour l’année 2019 afin de faire ressortir les activités à réaliser en cohérence avec le PAP 2017-2020 du gouvernement adopté le 11 avril 2017 ».
 
Richard Yasseu
Source : rédaction Poleafrique.info 
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *