Soul To Soul – Déjà 4 jours supplémentaires de détention

09 février 2018- 09 juin 2018, c’est la période supplémentaire de quatre mois que Kamaraté Souleymane dit Sout to Soul, devrait faire à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), conformément à une décision du juge d’instruction, rendue dans l’affaire de la découverte d’armes en mai 2017 à sa résidence de Bouaké. Ce délai additionnel expiré, la détention s’est déjà accru de 04 jours de plus.
 
La décision de la prolongation avait été prise le 12 février. Décidée par le juge d’instruction, la note fixe avec précision la durée supplémentaire de la détention.  
 
« J’ai l’honneur de vous faire connaitre en application de l’article 139 du code de procédure pénale, dans le cadre l’instruction de la procédure qui oppose le Ministère public à Koné Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul et autres. Monsieur le juge d’instruction a, à la demande du 09/02/2018, rendu une ordonnance prolongeant la détention de l’inculpé Koné Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul de quatre (04) mois à compter du 09/02/2018 jusqu’au 09/06/2018, motifs pris de ce que des actes utiles à la suite de la procédure sont en cours de réalisation », lit-on dans le document dont Poleafrique.info a pu se procurer copie.
 
Koné Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul, était le chef de protocole de Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Durant les mutineries qui ont secoué le pays courant mai 2017, une très importante quantité d’armes de guerre avait été découverte à son domicile privé de Bouaké ex-fief de la rébellion armée de Forces nouvelles dont il était par ailleurs membre.
 
Plusieurs fois convoqué à la brigade de recherches de la gendarmerie nationale sur cette découverte, ce bras droit de Guillaume Soro est finalement arrêté le 9 octobre pour « complot contre l’Etat ». Pour nécessité d’enquête, il est écroué à la MACA la célèbre prison civile abidjanaise. Après une première période de 5 mois de détention, sa présence derrière les murs de la MACA sera par la suite prolongée. Cette fois de 04 mois pour prendre fin depuis le 09 juin dernier. 
 
Dans l’entretien accordé à Jeune Afrique, Alassane Ouattara s’est toujours prononcé pour la poursuite de la procédure car, estime-t-il, “une forte quantité d’armes a été découverte chez un individu”.
 
Mais, Soul To Soul est toujours en détention sans que le Juge d’instruction ne dise mot après l’expiration du délai supplémentaire de détention décidée par le juge.
 
Richard Yasseu
Source : rédaction Poleafrique.info 
Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *