TIC, la Chambre de Commerce et d’Industrie discute partenariat avec le Sénégal

Ce mardi 6 novembre dans l’auditorium de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) se tenait, à l’initiative de la Commission Technologies et Informations de la Communication de la CCI-CI, une conférence sur les investissements et opportunités dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) entre la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Le Sénégal se met en avant sur ce marché en plein essor à travers le projet NTF IV, quatrième phase du programme Netherlands Trust Funds, financé par le Royaume des Pays-Bas, qui a pour ambition de contribuer au développement du secteur des technologies de l’information en accompagnant 80 PME dans leur campagne internationale. Le but étant de se développer mais surtout d’être présent sur les marchés de la sous-région ainsi qu’à l’international.

À l’ère du numérique, les entreprises sénégalaises ont besoin de nouer des partenariats. Dans l’auditorium, une délégation d’entreprises sénégalaises représentant divers secteurs (solution informatique, relation client, communication digitale, conseil…) est venue chercher à Abidjan opportunités et partenariats. À terme, la coopération parviendrait à concurrencer les plus grandes firmes internationales.

L’écho ivoirien est favorable. Les opérateurs et entrepreneurs ivoiriens présents dans la salle saluent tous, l’initiative, et rappellent à quel point ils sont prêts à passer des accords. Pour encourager les investissements en Côte d’Ivoire le CEPICI, à travers un film promotionnel, présente sa nation comme un « pays de l’hospitalité, un HUB de l’Afrique de l’Ouest comme porte d’entrée sur un marché de 300 millions de consommateurs ». Et de rappeler que la Côte d’Ivoire est la première puissance de l’UEMOA, représentant 36% du PIB de la zone et portée par une croissance de 9% sur la période 2012-2016.

Cette terre favorable au développement et à l’investissement offre donc multiples opportunités aux acteurs étrangers (agriculture, gestion des ports, ressources naturelles, services). Depuis 2013 et les réformes structurelles menées par le pouvoir, l’heure est à la coopération régionale, pour être plus fort sur le plan mondial.

Présent et représenté par son président du conseil d’administration Patrick M’Bengue, le Groupement des Opérateurs du secteur des Technologies de l’information et de la Communication de Côte d’Ivoire (GOTIC), exhorte les deux nations à travailler mains dans la main. « Cultivons et saisissons ensemble les opportunités » commence-t-il. Le GOTIC, institution qui défend les intérêts du secteur des TIC, assure le développement de ce dernier et valorise l’usage des TIC dans le pays, rassemble 125 acteurs et représente 90% du chiffre d’affaire du domaine, hors télécoms.

Les objectifs de la coopération ivoiro-sénégalaise, entre autres, sont incarnés par le plan « Relever le défis du meilleur », qui vise à faire de la Côte d’Ivoire la première place financière de la sous-région. Pour cela, des efforts ont déjà été fait : amélioration du cadre institutionnel, accent mis sur la recherche et la formation, appui à l’initiative privée. « L’objectif est en passe d’être atteint. Et pour cela, nous avons besoin de partenariats » continue Patrick M’Bengue.

Dans ce partenariat gagnant-gagnant, le GOTIC se dote d’une stratégie sur la période 2014-2018. Cette dernière vise, par exemple, à promouvoir le label GOTIC, à répertorier et promouvoir les compétences de ses membres, à améliorer l’accès aux financements, à organiser des événements pour favoriser les partenariats, comme ce matin.

Et de pointer les secteurs ivoiriens dans lesquels les investisseurs étrangers auraient à gagner en s’y immisçant : l’industrie de transformation, la santé, l’éducation, l’énergie et la construction. Selon les experts, ces secteurs sont les moins avancés car ils prennent faiblement en compte le digital dans leur stratégie de développement et que le taux d’équipement est faible. Total, Patrick M’Bengue conclue sobrement mais de façon incitative : « on vous attend ».

Eric Coulibaly et Victor Merat

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *