Tribalisme, xénophobie- Les femmes du RHDP invitent la justice à se saisir des cas d’appel flagrant

Dans une déclaration lue par Nassénéba Touré, Maire de la commune d’Odiénné, les Femmes du RHDP invitent la Justice à s’intéresser à tous ceux qui alimentent ces derniers temps, le discours politique de propos haineux, racistes et discriminatoires.

Les femmes du RHDP ont dans une déclaration rendue publique ce jour et dont copie est parvenue à Pôleafrique.info, salué l’organisation du premier congrès ordinaire du RHDP.

« Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) a organisé les  vendredi 25 et samedi 26 janvier 2019, les assises de son premier congrès ordinaire qui ont marqué la naissance de la plus grande formation politique de la Côte d’Ivoire. De l’avis des observateurs nationaux et internationaux, jamais une manifestation n’a atteint le niveau de mobilisation atteint par le RHDP au cours du meeting de clôture qui a eu lieu le samedi 26 janvier 2019 au Stade Félix Houphouët-Boigny. Si besoin en était encore, cette grande mobilisation vient confirmer  l’attachement  et le soutien du peuple ivoirien à son Président, Son Excellence Monsieur  Alassane OUATTARA pour ses nombreuses actions de développement, de consolidation de la paix et de cohésion sociale en Côte d’Ivoire » se satisfont-elles.

Mais, selon les amazones d’Alassane Ouattara, « Curieusement, après cette mobilisation jamais égalée et face à cette unité retrouvée des enfants du Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, nous femmes du Rassemblement Houphouëtistes pour la Démocratie pour la Paix, avons constaté une soudaine résurgence du discours tribaliste, haineux, ethniciste et xénophobe dans le débat politique ivoirien, faisant ainsi  à nouveau peser  sur l’avenir de  notre pays, une  lourde chape de plomb » ont-elles relevé.

« Face à ces dérives ethnicistes, tribales et xénophobes intolérables qui compromettent dangereusement l’avenir de notre pays, nous, Femmes du Rassemblement des houphouëtistes Pour la Démocratie et la Paix décidons interpellons tous les leaders politiques sur leur sens de la responsabilité dans leurs différents discours ; appelons  toutes les Ivoiriennes et tous les Ivoiriens à la retenue afin de ne plus compromettre la paix si chèrement reconquise par la Côte d’ivoire ; soucieuses de préserver la paix et la cohésion sociale dans notre pays,  nous, femmes du Rassemblement des Houphouëtistes Pour la Démocratie et la Paix, invitons activement le Procureur de la République à s’autosaisir devant ces  nombreux cas d’invitations à la haine tribale et  à la xénophobie conformément à la Loi N° 2008-222 du 4 Août 2008 modifiant et complétant les dispositions du code pénal relatives à la répression du racisme, de la xénophobie, du tribalisme et des discriminations raciales et religieuses » recommandent les femmes du RHDP.

Poursuivant, elles invitent  « les populations ivoiriennes en général et  les femmes en particulier au rassemblement conformément au discours du Président de la République et  les exhortons à se démarquer de ces propos qui  risquent de faire replonger la Côte d’Ivoire » tout en réaffirmant « enfin le soutien total des femmes du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix au Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA pour ses nombreuses actions de développement, de  paix et de cohésion dans notre pays. »

Adam’s Régis SOUAGA

Source : rédaction Pôleafrique.info

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *