UDPCI- MABRI Toikeuse «  Le congrès constitutif du RHDP n’a pas à son ordre du jour la dissolution des partis membres »

L’hôtel du Golf a servi de cadre ce samedi 12 janvier à la cérémonie de présentation de vœux des militantes et militants de l’UDPCI à leur président le Dr Abdallah MABRI Toikeuse. Les instances dirigeantes du parti ont saisi cette opportunité pour faire le bilan l’année 2018 et situer les perspectives de la nouvelle année de leur parti.

Cette cérémonie a été l’occasion pour MABRI Toikeusse d’appeler les militants et militantes à une forte mobilisation pour le congrès constitutif du RHDP le 26 janvier prochain tout tant précisant que  « ce congrès n’a pas à son ordre du jour la dissolution des partis membres ». 

Le président de l’UDPCI MABRI Toikeusse s’est prononcé sur l’actualité sociopolitique du pays. Il a salué l’ordonnance prise par le Président de la République, Alassane OUATTARA portant amnistie, le 06 août dernier et ratifié par l’Assemblée nationale. « Cette importante mesure a contribué considérablement à renforcer le climat de paix et de la cohésion sociale », a-t-il reconnu. Pour le président de l’UDPCI la place de son parti se trouve dans tous les combats pour la justice sociale, la démocratie et la paix.  Pour finir il s’est engagé à toujours demeurer attentif aux  aspirations profondes de ses militants et militantes et de façon générale à celles des populations ivoiriennes.

C’était un moment de retrouvailles et de convivialité pour les militants et militantes.Ils sont venu nombreux des communes du district d’Abidjan et de certaines villes de l’intérieur du pays pour présenter leurs vœux de nouvel an au Dr Abdallah MABRI Toikeusse, président du parti. C’était ce samedi 12 janvier aux jardins de l’hôtel du Golf. Les vices-présidents, les secrétaires généraux, les membres du bureau politique, les membres de l’inspection générale, pour ne citer que ceux-là, tous sont passés pour dire la traditionnelle bonne année à leur président. 

Cette cérémonie n’était pas seulement une cérémonie de présentation de vœux, elle fut aussi l’occasion pour faire le bilan de l’année écoulée.  C’est d’abord Laurent TCHAGBA, secrétaire général du parti qui a  relaté les grands axes qui ont marqué la vie politique de l’UDPCI.  Pour lui l’année 2018 a été «  une année enrichissante dans la vie du parti car elle aura permis au parti de fortifier les espérances pour l’avenir ». Le bureau politique élargi en comité central du 17 mars 2018 à Grand-Bassam qui a autorisé le président du parti à signer l’accord politique du RHDP et le deuxième congrès extraordinaire organisé le 12 mai 2018 à Yamoussoukro », sont les deux grandes activités du parti de l’année 2018, selon Laurent TCHAGBA.

Il a aussi indiqué que 2018 a consacré le retour de l’UDPCI dans la gouvernance de pouvoir avec à la clé deux portefeuilles ministériels, à savoir le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministère de l’Hydraulique. En ce qui concerne les perspectives de 2019, le secrétaire général a invité le président du parti à continuer d’être toujours un artisan permanent du rassemblement et du dialogue. « Je voudrais que 2019 vous inspire afin vous soyez le fils d’Houphouët-Boigny qui veille au rassemblement de tous autour de notre idéal commun qui est la paix. Car, vous le savez mieux que moi, quand les enfants d’Houphouët Boigny sont rassemblés le pays se porte mieux. » C’est par ces mots qu’il a souhaité que le président Abdallah MABRI Toikeusse continue son engagement au sein RHDP. 

DIANE Drissa, stagiaire 

Source: Poleafrique.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *