Union Africaine- L’autofinancement , de grandes décisions attendues à Addis-Abeba.

« Gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l’Afrique» est le thème du 30ème sommet de l’Union Africaine, qui se tient à Addis-Abeba du 25 au 29 janvier prochain. Après le conseil des ministres qui s’est tenu ce jeudi, les chefs d’États feront une déclaration finale le dimanche prochain avec en ligne de mire, l’affranchissement de l’organisation d’avec l’occident.
 
Pendant 5 jours, l’Afrique sera au centre des débats à Addis-Abeba, le siège de l’Union Africaine. Cette rencontre placée sous la présidence de Paul Kagamé, Président du Rwanda, qui prendra la succession à la tête de l’organisation à la suite du guinéen Alpha Condé, se veut décisive. A l’ouverture de la réunion des ministres ce jeudi 25 janvier, Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l’Union Africaine, avait jugé les propos du Président américain Donald Trump, « de déclarations qui ont profondément choqué l’Afrique par un message de mépris et de haine », comme rapporté par le confrère RFI. Le ton est ainsi donné.
 
Mais au delà de cette sortie courageuse, les membres de l’Union Africaine devront réfléchir sur des problèmes majeurs. Le sommet d’Addis-Abeba s’ouvre sur trois enjeux. La rationalisation du champ d’action de l’UA, le réajustement des institutions et surtout l’autofinancement de l’organisation. Cette dernière la plus importante, sera proposée avec le prélèvement d’une taxe de 0,2% sur des importations ciblées, encore appelées « éligibles ». L’objectif pour le continent africain, dépendre de moins en moins de son premier partenaire commercial, l’Union Européenne. Un nouvelle couleur partenariale, qui avait déjà été évoquée, les 28 et 29 novembre 2017, lors du sommet UA-UE d’Abidjan.
 
L’Union Africaine accueille en son sein trois nouveaux dirigeants. Il s’agit du Président angolais Joao Lourençao, de celui du Zimbabwe Emmerson Mnangangwa, et surtout du libérien George Weah, dont la présence a été confirmée par les proches. La déclaration finale est attendue ce dimanche 29 janvier.
 
Éric Coulibaly
Source : Poleafrique.info
Vos commentaires via Facebook