Vœux du nouvel an- Bédié prévient “Un désordre irrépressible aux conséquences insoupçonnables”

La presse nationale et internationale a été conviée ce jeudi 10 janvier, à un déjeuner à Daoukro, à la résidence privée du président du PDCI RDA, Henri Konan Bedié. Ce dernier a saisi cette opportunité pour lancer un appel à celui qu’il appelait affectueusement son « jeune frère ». Il demande l’arrêt des menaces et intimidations à l’endroit de ses partisans. 

L’objectif pour le vieux parti, s’assurer du bon traitement de l’information politique en cette nouvelle année et surtout témoigner sa reconnaissance à l’endroit des journalistes, pour la couverture des activités du parti.

« Ce déjeuner me permet d’échanger avec la presse et ainsi de confirmer l’excellente relation entre les médias et le PDCI-RDA. Je me réjouis que notre collaboration ait été fructueuse car vous avez su relayer l’actualité du parti à l’endroit de l’opinion nationale et internationale. Mais c’est aussi une occasion d’interpeller le Président de la République et le RHDP, sur leurs pratiques anti-démocratiques. J’interpelle sur les dangers qu’ils font courir au peuple ivoirien à travers la corruption des mœurs, le mépris des règles démocratiques, les limogeages et les intimidations. Un désordre qui pourrait créer une situation irrépressible aux conséquences insoupçonnables » a prévenu l’ex Président ivoirien et président du PDCI RDA, Henri Konan Bédié, lors de son intervention au déjeuner offert aux journalistes.

Selon les responsables du parti, l’absence de Maurice Kacou Guikahué secrétaire national exécutif, s’explique par sa présence aux côtés du maire élu du Plateau Jacques Ehouo, entendu ce matin par la police économique. Toute chose de nature à envenimer davantage les relations entre le parti septuagénaire et son allié d’hier, le RDR. Mais pour leur part, les journalistes ont toujours tenu leurs rôles de régulateurs de la vie politique nationale. Selon Zongo Djénébou Diomandé, directrice de la communication du PDCI-RDA, la presse en Côte d’Ivoire fait de plus en plus preuve de conscience professionnelle.

« Ce déjeuner avec la presse nationale et internationale a été institué depuis le 29 mars 2015. Chers journalistes, vous avez accompagné le PDCI dans toutes ses activités tout au long de l’année. Chose qui traduit votre participation active au jeu démocratique. Mais en Afrique, la presse est reléguée au second plan pourtant, elle devait être au centre de l’action gouvernementale. Fort heureusement en Côte d’Ivoire, malgré les difficultés, la presse fait de plus en plus preuve de conscience professionnelle » a-t-elle déclaré lors de son allocution.

Pour sa part Félix Bony, rédacteur en chef de l’Infodrome, presse en ligne, a au nom de tous les journalistes présents ce jeudi à Daoukro, salué l’initiative du président Bédié. Selon lui, « il est rare de voir un homme politique convier la presse à un déjeuner de nouvel an surtout lorsque ce dernier n’est plus au pouvoir » a t-il indiqué avant de souhaiter une bonne et heureuse année au PDCI RDA et à sa direction. 

Les regards sont désormais tournés vers Abidjan, plus précisément au palais des sports et au stade Félix Houphouet Boigny. A ces endroits se tiendra le 26 janvier prochain, le congrès constitutif du RHDP.

Éric Coulibaly 

Poleafrique.info 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *